L’ambassadeur d’Algérie en France encourage la diaspora à s’investir en politique

Algérie – Majoritaire, la diaspora algérienne en France est appelée par l’ambassadeur d’Algérie en France à mettre du sien dans la politique. Découvrez pourquoi, selon le diplomate, l’investissement de la communauté algérienne dans les affaires publiques est important, ce 16 octobre 2021.

L’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed-Antar Daoud s’est en effet prononcé au sujet de l’importance d’encourager la diaspora algérienne résidant en France à investir dans son pays d’origine. Cela en simplifiant les démarches. Et en mettant un terme à la bureaucratie existante.

À l’occasion du Forum d’El Moudjahid, le représentant de l’Algérie en France met l’accent sur le poids des Algériens à double, triple ou quadruple nationalité. Car ceux-ci constituent un avantage pour l’Algérie. Ici, Daoud met l’accent sur la nécessité d’éliminer la bureaucratie. Telle chose à tous les niveaux. C’est pour faciliter l’accès à l’investissement en Algérie.

Lors de cet événement de commémoration des massacres du 17 octobre 1961, l’ambassadeur qualifie d’inadmissible le manque d’implication de la plus grande communauté étrangère en France. Effectivement, avec ses 18 consulats, la diaspora algérienne n’a toujours pas son mot à dire concernant la politique algérienne, mais aussi française, rapporte l’APS.

« L’Algérie a besoin de tous ses enfants, sans exception », appuie l’ambassadeur Daoud

La solidarité des Algériens a toujours été au rendez-vous. C’est ce dont s’enorgueillit l’agent diplomatique. Il dresse cette réflexion en pensant à un épisode en particulier. Celui de la mobilisation de la diaspora algérienne pendant la crise sanitaire liée au manque d’oxygène. Et plus particulièrement durant les incendies dévastateurs en Kabylie. Un événement survenu au mois d’août dernier. 

C’est alors dans une logique d’union, d’après lui m, qu’il évoque l’ouverture d’un 19ème consulat d’Algérie en France. Et ce, prochainement, précise-t-il. Là, l’objectif est de continuer à rassembler les différentes catégories socioprofessionnelles de la communauté algérienne établie à l’Hexagone. Celle engagée pour son pays. Également rapporté par la même source.

À ce propos, l’ambassadeur Daoud a été rappelé pour consultations, le 2 octobre, par les autorités algériennes. Cela après les déclarations du président français portant atteinte à l’histoire de l’Algérie. Ainsi, cette crise diplomatique qui remonte à la période du colonialisme français vient remuer le couteau dans la plaie d’un conflit historique de longue date.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes