AccueilActualitéAlgérieL’ambassade d’Algérie en France explique la procédure d’envoi de concentrateurs d’oxygène 

L’ambassade d’Algérie en France explique la procédure d’envoi de concentrateurs d’oxygène 

Algérie – À travers un communiqué, l’ambassade d’Algérie en France a tiré les choses au clair, en apportant plus de précisions, à la diaspora algérienne, quant à la procédure d’envoi de concentrateurs d’oxygène. On vous rapporte les détails, ce mercredi 11 août 2021. 

En effet, face à la crise sanitaire et la pénurie d’oxygène dans notre pays, la diaspora algérienne s’est mobilisée. Cela afin d’apporter une aide matérielle, notamment les concentrateurs d’oxygène. Et ce, en faveur des personnes atteintes du coronavirus. Ainsi, l’ambassade d’Algérie en France a tenu à expliquer le processus de l’exportation de ces concentrateurs d’oxygène depuis l’Hexagone. Chose à laquelle elle a procédé par le biais d’un communiqué. 

Le document a été rendu public sur la plateforme de l’ambassade. Ainsi, la représentation d’Algérie en France a indiqué la mise en place d’un dispositif par l’État. Selon l’ambassade, ce dernier vise la facilitation ainsi que la concrétisation des opérations de collecte des dons collectés par la diaspora algérienne. Et assurer leur acheminement vers notre pays.

Dans le détail, l’ambassade d’Algérie a précisé que la procédure de l’expédition de concentrateurs d’oxygène diffère selon le type de destinataires. La représentation diplomatique a divisé les actions de solidarité en trois catégories distinctes. La première concerne les dons destinés au ministère de la Santé. Autrement dit, la Pharmacie centrale des hôpitaux. 

La procédure de l’envoi de concentrateurs d’oxygène : plus de détails

Pour cette première catégorie, les donateurs doivent se diriger vers les représentations consulaires. Et ce, afin d’obtenir « une autorisation d’acheminement de dons ». Le document sera octroyé dans les 24 heures suivant le dépôt de la demande. C’est ce qu’a précisé la même source. La deuxième catégorie porte sur les concentrateurs à destination des associations, domiciliées en Algérie.

En effet, pour ces actions de solidarité, aucune autorisation n’est exigée. Toutefois, les associations bénéficiaires doivent s’acquitter des procédures fixées par le ministère de l’Industrie pharmaceutique. Il s’agit là encore de ce que précise la même source. La dernière catégorie porte sur les équipements destinés aux particuliers et à usage personnel. L’opération ne nécessite aucun document. C’est ce qu’a précisé l’ambassade.

Par ailleurs, la représentation diplomatique d’Algérie a salué les actions de solidarité de la communauté algérienne à l’Hexagone. Elle a appelé, par le biais du même communiqué, la diaspora algérienne à « travailler main dans la main, dans l’intérêt de la nation ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes