AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantALWIS : un réseau mondial pour aider les femmes Algériennes

ALWIS : un réseau mondial pour aider les femmes Algériennes

Algérie – En vue d’améliorer le statut des femmes algériennes dans le milieu professionnel scientifique, un réseau mondial baptisé ALWIS, a vu le jour. On expose pour vous davantage de détails sur ce sujet, dans les lignes qui suivent.

À priori, elles n’avaient rien qui les prédestinait à réaliser un parcours scientifique brillant. Toutefois, grâce à leur détermination et leur désir ardent d’étinceler, des femmes Dz accèdent de plus en plus à l’excellence scientifique. Elles participent sur un pied d’égalité à la résolution des grands défis de demain. Ainsi, le réseau international, ALWIS a été créé, afin d’aider ces femmes algériennes à avancer dans leurs recherches.

Pionnières du changement, nombreuses sont les femmes algériennes remarquables ayant réussi à contribuer de manière significative dans la promotion de la science. Entre Sara Benkhelifa, Nour El Houda Mimouni ou encore Fatima Bencheikh, elles sont plusieurs à briller dans divers domaines. Ainsi, afin de créer un terrain d’échange intellectuel entre ces Algériennes, Anissa Belfetmi a eu l’idée de créer ALWIS.

Effectivement, dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques, les étudiantes ont besoin d’encadrement et d’orientation. Un tel constat a amené Anissa Belfetmi, chercheure postdoctorale en biologie, à l’université d’Harvard, à créer ce réseau professionnel.

Les objectifs du réseau mondial ALWIS

En effet, l’aventure de « Algerian Women in Science » a commencé en avril 2020. Il s’agit d’un réseau mondial visant à construire une communauté scientifique. Celle-ci est dédiée à la formation des futures leaders algériennes dans le domaine scientifique. Cela, à travers l’organisation des ateliers et des séances d’échanges intellectuels sur des plateformes numériques.

Le réseau vise également à développer les compétences techniques des étudiantes Dz dans leur domaine d’étude. Et de créer un environnement propice à l’émergence des talents. C’est selon les déclarations de la fondatrice d’ALWIS faites au média arabophone Al Jazeera.

Il sied de noter que le réseau mondial regroupe aujourd’hui plus de 350 femmes dispersées dans 14 pays. Toutes les membres de la famille ALWIS collaborent pour soutenir et améliorer le statut de la femme Dz dans le domaine de la recherche scientifique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici