Des Algériens stockent des fruits et légumes en été pour l’hiver

Algérie – En vue de la hausse des prix des fruits et des légumes, les Algériens comptent en acheter en été pour les préserver pour l’hiver ! Dans ce numéro du 28 juillet 2022, nous vous invitons à découvrir tous les détails quant à ce sujet, juste ci-dessous.

Désormais, la baisse significative des prix des légumes et des fruits incite les Algériens à acheter en été pour les conserver pour l’hiver. Et ce, dans l’optique de préparer de la confiture, des conserves alimentaires et des légumes séchés. De quoi en consommer durant toute l’année. Néanmoins, certains citoyens des autres wilayas du pays déplorent toujours la hausse des prix. Quelle serait la raison ?

Pourquoi cet écart des prix d’une wilaya à une autre ? D’après Echorouk, la cause majeure revient aux coûts de transport des récoltes. En dépit du prix baissé auprès des agriculteurs et des marchés de gros, le consommateur paie cher pour l’achat. De ce fait, les familles algériennes ont saisi l’opportunité de la baisse des prix des légumes et fruits de saison. Et ce, en achetant de grandes quantités.

Le média suscité s’est rendu auprès du marché de gros des Eucalyptus. D’après la même source déjà mentionnée, les prix sont abordables et conformes au pouvoir d’achat des citoyens. En guise d’exemple, le prix de la tomate du genre cornue varie entre 25 à 30 DA. D’ailleurs, c’est la plus utilisée par les femmes pour la préparation des conserves de tomates.

Fruits et légumes : une baisse considérable des prix    

Lors de cette visite au marché de gros, Echorouk a rapporté également les tarifs d’autres légumes et fruits. Notamment la pomme de terre de bonne qualité dont le prix varie entre 35 et 55 DA le kilogramme et la tomate ordinaire coûte, quant à elle, 40 DA environ. Le poivron est entre 40 et 60 DA, le piment à 50 DA, et les carottes sont entre 50 et 70 DA. Pour ce qui est des prix de la courgette, l’aubergine et le concombre, ils n’excèdent pas 40 DA le Kg.

S’ajoute à la liste le navet à 50 DA, le prix de la betterave qui évolue entre 30 et 40 DA et l’oignon entre 20 et 30 DA. Toutefois, les prix de certains légumes restent élevés, à l’instar des haricots verts qui varient entre 80 et 110 DA. C’est là ce qu’a rapporté Echorouk. En ce qui concerne les fruits, le prix est toujours en hausse, bien qu’ils soient des fruits de saison. Contrairement à l’année dernière.

Il est à noter que le prix des raisins est à partir de 130 DA et celui des pommes continue de flamber et de battre les records. En fait, son prix au marché de gros est à partir de 160 DA, sachant que c’est un fruit local. Les abricots, la pêche, la pastèque et les figues ont connu aussi des prix colossaux. Sans omettre la banane dont le tarif s’approchait de 1.000 DA le kilogramme. Ce sont les informations relatées par le média susmentionné.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes