AccueilActualitéFranceAlgériens de France : ce qui va changer à partir de l'été...

Algériens de France : ce qui va changer à partir de l’été prochain

France – Découvrez dans cette édition d’aujourd’hui, tout ce qui va changer pour les Algériens de France à partir de l’été de l’année en cours. Dzair Daily dévoile pour vous davantage d’informations à cet égard, dans la suite de ce passage.

- Advertisement -

Originaire de l’Afrique du Nord, nombreux sont les Dz établis à l’Hexagone. Ces derniers nourrissent un flux migratoire important depuis plusieurs décennies. Néanmoins, à partir de l’été prochain, les Algériens de France vont vivre un changement de taille. Si vous êtes intéressés et souhaitez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article du mercredi 26 avril 2023.

En effet, le gouvernement français vient de lever le voile sur une nouvelle réforme qui concerne les étrangers, notamment les Algériens. Celle-ci porte sur le versement des allocations sociales. En effet, le gouvernement d’Emmanuel Macron a adopté une décision ferme. Celle-ci risque de déplaire aux membres de la communauté algérienne de l’Hexagone.

C’est le porte-parole du gouvernement français, Olivier Véran en l’occurrence, qui a levé le voile sur cette décision. Cela figure dans le rapport du Conseil des ministres. Dans le détail, le ministre a indiqué la fin du versement des allocations sociales sur des comptes domiciliés en dehors de l’Union européenne (UE). C’est ce que rapporte le média français La Plasturgie dans son récent numéro.

France : la date de l’application de la mesure

Prévue initialement en 2024, cette mesure sera appliquée à partir du 1er juillet 2023. À compter du septième mois de l’année, les Algériens, comme de nombreux étrangers, ne seront plus en mesure de bénéficier de l’allocation de solidarité aux personnes âgées ni des prestations familiales. Le RSA et l’allocation supplémentaire d’invalidité ne seront non plus versées sur les comptes algériens.

Il sied de mentionner que cette nouvelle décision vise, en effet, à lutter contre les arnaques. D’autant plus que la fraude totale des avantages sociaux est estimée à des dizaines de milliards d’euros annuellement. C’est toujours selon la même source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici