Algériens en France : l’expulsion guette cette catégorie de résidents

France – Le gouvernement français envisage l’expulsion des résidents étrangers, et parmi eux ceux algériens, ayant commis des actes graves. Dzair Daily vous donne plus de détails à ce sujet dans la suite de cet article du 11 juillet 2022.

En effet, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin a fait savoir que la France souhaite rendre possible l’expulsion des résidents étrangers, notamment algériens. Dans le cas où ces derniers se rendent coupables d’actes graves. Cette mesure sera possible en levant la condition de l’âge d’arrivée en France. Il s’agit de ce que rapporte le site d’information Algérie Eco.

Le ministre a ainsi déclaré qu’actuellement, un étranger ayant commis des actes graves ne peut être expulsé s’il remplit déjà certaines conditions. Parmi ces conditions figurent l’arrivée en France avant l’âge de 13 ans. Cependant, et selon le même intervenant, le gouvernement français souhaite permettre l’expulsion de tout étranger reconnu coupable d’un acte grave par la justice ; indépendamment de sa condition de présence sur le territoire français.

Dans le détail, cette nouvelle mesure sera intégrée à la future loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur. Le ministre s’est dit prêt à discuter, à amender et à trouver des compromis avec Les Républicains, les centristes et même une partie de la gauche. Dans le but de faire adopter cette loi.

Relations algéro-françaises : Macron veut renouer les liens

Dans un autre contexte, le président français, Emmanuel Macron, envisage de visiter l’Algérie prochainement. Et ce, afin de remettre sur les rails les relations algéro-françaises. Qui avaient pris un coup depuis près d’un an maintenant. Et c’est par le biais d’un message écrit que Macron a fait part de sa volonté de se rendre en Algérie.

En effet, à l’occasion de la célébration du soixantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, le chef d’État français a félicité Abdelmadjid Tebboune et lui a exprimé ses vœux en son nom et au nom de la France. Tout en indiquant qu’il comptait bientôt se rendre en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes