France

France : Les contraintes pour renouveler le titre de séjour se multiplient

2
Algériens France titre séjour
S'abonner :

Algérie / France – Le risque de clandestinité, est devenu l’angoisse des Algériens résidant en France, à cause de l’indisponibilité des rendez-vous de renouvellement de titre de séjour. 

De nombreux Algériens résidant en France, sont dans la tourmente, à cause de l’indisponibilité des rendez-vous de renouvellement de titre de séjour. Risque de clandestinité, probabilité de perte d’emploi et bien d’autres possibilités; qui peuvent accentuer voire aggraver la précarité de ces Algériens. 

En effet, les préfectures françaises affichent un statut « indisponible » sur leur plateforme virtuelle, en ce qui concerne la délivrance de créneaux pour motif de renouvellement de titre de séjour. De nombreux témoignages d’Algériens, indiquent que la chaîne qu’ils effectuaient habituellement, aux portes des établissements préfectoraux; existe toujours mais sous une nouvelle forme, dite « virtuelle ».

Effectivement, cette conversion factuelle des services préfectoraux, imposée par la crise épidémique, entrave la procédure de renouvellement; en limitant l’attribution des rendez-vous en ligne. Face à cette problématique, certains recourent au marché noir afin de rétablir leur profil de résidence. 

Ainsi, par le biais d’un piratage informatique certains rendez-vous sont bloqués pour être vendus, par la suite à des prix exubérants. 

Renouvellement de titre de séjour en France : Une panoplie d’organisations alertent le ministère de l’Intérieur français 

Interpellées par la réaction de nombreux étrangers, notamment Algériens face à cette insoutenable conjoncture; de nombreuses organisations de soutien aux migrants réclament aux autorités de rétablir cette situation, en facilitant les prises de rendez-vous. 

En outre, ces organismes de défense tels que l’association de solidarité active et de soutien politique aux migrants; le Groupe d’information et de soutien aux étrangers; la Ligue des droits de l’Homme ou encore le Syndicat des avocats de France; stipulent que lesdites administrations préfectorales, ont consolidé la dématérialisation de leur fonctionnalité. Une démarche entreprise en prétextant que cela est dû à la crise sanitaire. 

En sus, les organisations susmentionnées, soulignent que l’usage absolu de la numérisation est interdit par la loi française. Suite à ces indications, l’institution publique de défense des droits des usagers des services publics, appelle le ministère de l’Intérieur à intervenir, en mettant à la disposition des demandeurs des titres de séjour, des rendez-vous dont l’échéancier ne dépasse pas deux mois; pour mettre fin à ce marasme.

 

Article recommandé :  Titre de séjour/Algériens de France : Travail, asile, expulsions.. Modernisation des procédures

Algérie : Tebaibia recommande un confinement pour l’Aïd El Adha

Article précédent

Algérie : La dépréciation du Dinar face à l’Euro et le Dollar se poursuit

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

La France , jusqu’a maintenant accepte de recevoir et de régulariser tout Algérien qui veut . Les conditions dans lesquelles le Contrat d’EvIan ont été mises , elles étaient au profit de cette France. Sinon comment se fait il qu’autant d’Algériens vivent et travaillent en France ? A partir du moment où l’Algérie aborde la question de la mémoire et la remise en cause d’un colonialisme néfaste , les responsables français vont devoir remettre les pendules à l’heure en évitant de recevoir et régulariser les Algériens . La couverture qui était du côté français commence à se découvrir ainsi tous… Lire la suite »

Madredios

Les pays d’Occident sont en plein déclin.
C’est le bordel en France :Chômage, précarité, violences policières, etc…
Il vaut mieux rester chez nous que d’aller se précariser encore plus en France.
Au moins, au bled, on peut manger, on est à l’abri.
Conseil d’ami : Restez chez nous.