Les Algériens dépensent 3,5 milliards de dollars sur le tourisme par an

Voyage – Les Algériens dépensent environ 3,5 milliards de dollars par an pour le tourisme et les voyages à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Retrouvez dans cet article davantage d’informations ce 15 juin 2022.

Tarek Al Saghir, adjoint du président directeur général du groupe HTT a indiqué que les Algériens dépensent 3,5 milliards de dollars par an pour le tourisme. C’est sur les ondes de la Chaîne 1 de la Radio nationale que le responsable s’est exprimé, et a donné plus détails, qui ont été repris par le quotidien arabophone Echorouk dans son édition d’aujourd’hui.

En effet, et selon le même intervenant, les Algériens dépensent environ 3,5 milliards de dollars chaque année pour leurs vacances et voyages. Ce chiffre est le résultat d’une étude menée par le groupe HTT en 2019. Le locuteur a par ailleurs fourni d’autres chiffres, concernant la réalité de l’activité touristique dans le pays. À titre d’exemple, le nombre de touristes s’étant rendu en Algérie en 2019 s’élève à 2,4 millions.

En outre, il faut savoir que parmi ces 2,4 millions de visiteurs, 1,3 millions sont Tunisiens. Ces derniers ont choisi l’Algérie pour des raisons économiques. D’un autre côté, environ 5,73 millions d’Algériens quittent le pays chaque année pour leurs vacances. Parmi lesquels 2,8 millions se rendent en Tunisie. Il faut savoir que l’Algérie contribue à 70 % des revenus touristiques de la Tunisie.

Tourisme en Algérie : quelles perspectives ?

Durant son allocution, le responsable a insisté sur la nécessité de mettre tous les moyens à contribution pour attirer le plus grand nombre de touristes vers la destination Algérie. C’est dans ce contexte que le complexe HTT a élaboré une stratégie d’avancement du secteur à l’horizon 2030. Qui pourra à terme faire de l’Algérie une destination touristique convoitée à l’instar des pays voisins.

Cette stratégie repose sur plusieurs axes, tels que la réhabilitation des institutions du complexe à travers toutes les régions du pays. Et la transition vers le numérique de ces institutions. Ainsi que des outils nécessaires à la gestion de l’activité touristique. Et le dernier point consiste à former et développer des compétences des ressources humaines.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes