Algériens bloqués au Maroc, vols d’Air Algérie depuis la France : des députés proposent

Algérie – Plusieurs Algériens sont toujours coincés au Maroc et la situation d’Air Algérie concernant les vols venant de la France ne s’améliore pas non plus. Découvrez ce que suggèrent les députés de l’émigration, ce 27 octobre 2021.

On parlera des Algériens immobilisés au Maroc et des vols d’Air Algérie au départ de la France. Depuis que l’Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec le Royaume chérifien, des centaines d’Algériens n’arrivent pas, à ce jour, à rejoindre les frontières algériennes. De l’autre côté de la méditerranée, les conditions du transport aérien ne sont pas meilleures quant aux vols retour d’Air Algérie depuis la France.

Voici ce qui pourrait changer selon ce que proposent les députés. En conséquence de la rupture des relations entre l’Algérie et le Maroc, toute liaison aérienne entre les deux pays est interdite par notre pays. En plus, aucun avion marocain n’a l’autorisation de parcourir le ciel algérien pour opérer ses vols à l’international. Au bout du compte, un grand nombre d’Algériens ne parvient pas à rentrer chez lui.

La solution à ce problème a été proposée par les députés de l’émigration, à savoir, Abdelouahab Yagoubi et Tawfik Khedim. Ceux responsables de la zone Paris et Marseille, respectivement. Sans oublier la contribution du député, Brahim Dekhinet, représentant de la zone Washington. Telles suggestions ont été entendues par le président de l’Assemblée populaire nationale. 

Comme issue, les députés recommandent « une ouverture dérogatoire des frontières pour accueillir nos concitoyens dans des conditions dignes ». C’est-à-dire, ouvrir de façon exceptionnelle seulement pour permettre aux Algériens bloqués au Maroc de revenir dans leur pays.

Vols d’Air Algérie depuis la France : les députés tentent de parvenir à une solution

La situation de beaucoup Algériens en France souhaitant rentrer au pays n’est un secret pour personne. Bien au contraire, une grande partie de la diaspora plaide, depuis la réouverture partielle des frontières, pour la hausse des vols et la baisse des prix. On présente de maintes requêtes.

C’est à l’instar donc du nombre des liaisons jugé insuffisant et du prix des billets qualifié d’excessif. Cette cherté s’accompagne souvent d’annulation. Alors que faire ? Dans ce sens, l’augmentation du nombre des vols de la compagnie nationale, Air Algérie, est nécessaires. La diversification des lignes vers plusieurs destinations également.

Il s’agit là des clés présentées par les parlementaires à l’APN. Puisque la demande est conséquente dans plusieurs grandes villes françaises. On mentionne Lille, Lyon, Grenoble, Nice, Bordeaux, Nantes. Mais également, Toulouse, Montpellier, Marseille, Metz et Strasbourg. C’est selon le rapport diffusé par Yagoubi sur sa page Facebook.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes