9.9 C
Alger
9.9 C
Alger
mercredi, 21 février 2024
- Publicité -
AccueilScoop et PeopleL'Algérienne Khadidja Benganna (Al Jazeera) arbore le Haïk et fait le buzz...

L’Algérienne Khadidja Benganna (Al Jazeera) arbore le Haïk et fait le buzz (vidéo)

Publié le

- Publicité -

People – L’élégance dans toute sa splendeur ! Khadidja Benganna, célèbre journaliste algérienne de la chaîne d’information arabe Al Jazeera, a fait sensation sur la Toile en s’affichant emmitouflée dans un Haïk, symbole traditionnel de pudeur et de noblesse. 

Celle qui incarne les journaux d’Al Jazeera, qui fait d’elle l’une de ses vedettes depuis 1996, est synonyme d’intellectualisme et de réussite professionnelle. Elle qui a su s’imposer comme une figure emblématique de la télévision du monde arabe. Attachée à l’identité et l’histoire de l’Algérie, la brillante algérienne Khadidja Benganna s’est récemment lancée dans la promotion et la valorisation de l’emblématique Haïk. 

Et oui, l’ancienne coqueluche de l’ENTV a d’autres passions que les médias qui retiennent tout aussi son attention. Elle est en effet une grande amoureuse de la mode et des costumes traditionnels de sa terre-mère. Un patrimoine vestimentaire qui la fascine et pour lequel elle a toujours eu un attrait très fort.

- Publicité -

En témoigne effectivement sa toute nouvelle apparition sur les réseaux sociaux. Nous vous en disons plus dans la deuxième partie de cette édition du dimanche 12 mars 2023. 

Khadidja Benguenna expose l’habit ancestral Dz à cor et à cri ! 

Elle a troqué son costume de journaliste pour une tenue qui lui rappelle les odeurs de ses origines. La présentatrice radio et télé de 58 ans a alors remis au goût du jour un élément de la richissime culture de l’Algérie. Elle a ainsi partagé une courte vidéo et plusieurs clichés à travers lesquels elle porte haut des emblèmes de résistance nationale algérienne face à la politique coloniale. 

Soit le Haïk, long voile conçu avec de la soie pure qui enveloppe la femme algérienne de la tète aux pieds. En plus du fameux Aâjar [voilette couvrant le nez et la bouche, ndlr]. Deux accessoires peu connus du Moyen-Orient que la native de M’Sila a donc souhaité mettre en avant au Doha Institute for Graduate Studies. C’était à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. 

- Publicité -

Vêtue d’un Haïk blanc qu’elle a accompagné d’un Aâjar de la même couleur, Khadidja Benganna a de ce fait pris le soin d’enseigner aux jeunes étudiantes du monde arabe comment la gent féminine Dz de l’époque s’enveloppait avec glamour et chic à la faveur de deux pièces uniquement.

Une belle façon de rendre hommage à nos aînées, à commencer par les héroïnes ayant choisi de sacrifier leur vie pour la patrie. Nous vous laissons maintenant découvrir tout cela en images. Ça se passe juste ci-dessous. 

 

Voir cette publication sur Instagram
- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -