L’Algérienne Dénia Bouhired devient une référence dans le domaine de la physique

Algérie – Dénia Bouhired, la physicienne algérienne et chercheuse de génie, est l’une des scientifiques les plus en vue dans le domaine de la physique, méconnue dans son pays, elle s’est fait remarquer au Royaume Uni où elle mène une carrière couronnée de succès.

À entendre son nom de famille, on pense directement à la militante algérienne du Front National de Libération (FLN), Djamila Bouhired. Cela dit, Dénia Bouhired est certes une vraie combattante mais dans le domaine de la physique, où cette femme d’origine algérienne s’est vite fait un nom à l’échelle mondiale. Installée en Europe, elle a réussi à se faire une place et à impressionner de nombreux experts grâce à ses travaux avancés.

Au fait, les débuts de la carrière de génie de la chercheuse remontent à ses années d’études à Alger, la ville où elle est née. Elle s’est vite fait remarquer parmi ses camarades du lycée Toufik Bouattoura à El-Biar à seulement 17 ans. Elle a alors été sélectionnée parmi les 40 jeunes génies choisis pour poursuivre leurs études en Grande-Bretagne.

D’une volonté de fer, Dénia Bouhired, dès son arrivée au Royaume Uni, s’est lancée dans le domaine de la recherche scientifique. Au fait, elle a commencé sa vie scientifique en obtenant un diplôme d’ingénieur en sciences électroniques, puis a poursuivi sa carrière avec détermination et persévérance, relate Echorouk.

L’Algérienne Dénia Bouhired : connue en Grande-Bretagne et méconnue en Algérie

En outre, après l’obtention de son Doctorat à l’université de Bristol en 2010, la chercheuse Dénia Bouhired a abandonné la recherche scientifique pendant deux (02) ans. Et ce, pour des raisons familiales. Ensuite, à l’issue de cette période, elle a repris de plus belle son parcours scientifique. Cela, avec autant de force et de persévérance.

Aujourd’hui, cette physicienne algérienne travaille au CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire. Aussi appelée laboratoire européen pour la physique des particules, qui est l’un des plus grands laboratoires au monde spécialisé en physique des particules. À présent, elle est membre d’une équipe de contrôle.

Cela dit, Dénia Bouhired reste méconnue dans son pays natal malgré sa notoriété en Grande Bretagne. D’autant plus qu’elle est reconnue dans le pays comme l’un des génies de la physique. C’est des chercheurs et des Algériens du monde dans ce type que les médias devraient présenter et avec fierté en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes