AccueilSociété et CultureFaits DiversUne Algérienne au Canada raconte son drame après avoir perdu sa famille

Une Algérienne au Canada raconte son drame après avoir perdu sa famille

Faits Divers – Une femme d’origine algérienne résidant au Canada, en deuil suite à la tragique perte de son fils et son mari dans un drame terrible lié à un violent incendie, se dit dans l’impossibilité de répondre aux services administratifs. 

« J’ai tout perdu. Je suis seul. Je souffre », a déclaré Nadjia Remana Loiselle, avant de fondre en larmes. Elle venait de raccrocher le téléphone après une énième discussion avec un fonctionnaire qui tentait tant bien que mal de la guider à travers ses nombreux documents éparpillés. Cette Algérienne qui vit au Canada a perdu les personnes les plus chères à son cœurs raconte le drame qu’elle a vécu. Plus de détails dans cette édition du 1er janvier 2023.

Le 30 juin dernier, la femme de 45 ans a en effet vu brûler sa maison dans lequel étaient piégé son mari Guy Loiselle, 69 ans, et leur fils unique Antoine, 11 ans. Ce matin-là, la Québécoise d’origine algérienne se préparait dans la salle de bain avant d’ouvrir sa garderie en milieu familial et de se rendre compte que sa maison était en feu. Algérie Expat rapporte l’information.

Gravement brûlée et intoxiquée par la fumée, elle dit avoir réussi à crier à l’aide. On l’a toutefois empêchée de retourner secourir les siens, coincés à l’intérieur. Elle a ensuite perdu connaissance. Quelques jours plus tard, elle apprend alors qu’elle a perdu son époux et sa progéniture du fait de cette terrible tragédie.

Le cri de détresse de Nadjia 

« Antoine était tout pour moi, toute ma vie. On était une famille soudée », décrit-elle l’amour inconditionnel qu’elle éprouve pour son fils. Face à certaines demandes des administrations, Nadjia se dit tourneboulée. Elle ne sait plus quoi faire. « C’était mon mari qui s’occupait de tout. On me demande des papiers que je n’ai pas. Tout a brûlé », a-t-elle expliqué.

La succession, les dettes de son mari, les assurances habitation, les preuves, les factures, l’enquête policière qui est toujours en cours… Nadjia ne sait plus où donner de la tête. Toutes ces procédures qui « ne cessent de se multiplier lui rendent la vie encore plus compliquée qu’elle ne l’est déjà ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici