AccueilSociété et CultureSociétéL’Algérien prêt à se marier une deuxième fois ? Voici la réponse

L’Algérien prêt à se marier une deuxième fois ? Voici la réponse

Algérie – Que pense l’Algérien de la polygamie, est-il prêt à se marier une deuxième fois ? Nous apportons des réponses à vos questions dans le nouveau numéro d’aujourd’hui.

La polygamie a existé tout au long de l’histoire dans toutes les cultures, mais dans le contexte de la mondialisation, elle a subi des mutations, tout comme les sociétés ou elle s’insère. Malgré son statut légal en Algérie, la polygamie reste un sujet à controverse chez l’Algérien conservateur qui rêve de se marier une deuxième fois, et le moderniste qui reste convaincu que c’est une mauvaise idée.

En effet, en Algérie, elle n’est pas interdite par la loi. Les hommes désirant se rallier avec une seconde épouse doivent toutefois avoir le consentement de leur première femme. Mais, ce n’est pas l’avis de tout le monde. Pour certains, la polygamie relève d’un droit incontestable étant donné que c’est un sujet abordé dans l’Islam.

Les questions sur la polygamie et ce que pensent les Algériens sur le fait de prendre plusieurs épouses à la fois reviennent très souvent. Essayons d’établir un peu de clarté sur la question en précisant d’abord ce que signifie polygamie. Poly ou plusieurs + gamie = mariage. C’est-à-dire marié plusieurs fois.

La polygamie en Algérie : les avis divergent

Contrairement à ce qu’on croirait, la polygamie est un phénomène très délicat. Normé par des règles coutumières et des impératifs juridiques et religieux draconiens. La sunna nous alerte avant tout sur les conséquences liées aux engagements du lien polygame, représentant les éléments d’une mission quasi-impossible qui exige de traiter loyalement et surtout équitablement chacune des épouses.

Êtes-vous prêts à vous marier une deuxième fois ? Chez certains Algériens, la question a vite une réponse. Ils donneront majoritairement la même réplique « pourquoi pas ». Et avanceront généralement les mêmes arguments, « c’est permis par la religion. Si elle n’accepte pas, elle se fera vite remplacée » quant à l’avis de la première femme.

Tandis que chez d’autres, l’idée de se remarier ne leur a même pas effleuré l’esprit. Comme l’a affirmé ce passant sur le micro d’Ennahar TV, « jamais de la vie, ce n’est pas envisageable ». Un autre dira « m’occuper de ma première femme est déjà une tâche difficile ». Il poursuit en ironisant, « la vie est déjà bien assez compliquée ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes