AccueilSociété et CultureUn Algérien parmi les 10 seuls au monde maîtrisant la chirurgie de...

Un Algérien parmi les 10 seuls au monde maîtrisant la chirurgie de la base du crâne (vidéo)

Santé – Ce neurochirurgien algérien fait partie des 10 seuls médecins maîtrisant la chirurgie de la base du crâne au monde. Dzair Daily vous en dit davantage dans la suite de cette édition d’aujourd’hui. Apprenez tout ce dimanche 23 octobre 2022 ! 

La médecine traitant les lésions crâniennes profondes est une discipline médicale assez complexe. Ainsi, ce professeur algérien est l’un des dix (10) plus importants spécialistes de la chirurgie de la base du crâne au monde. Pour en savoir davantage sur ce sujet, n’hésitez pas à continuer la lecture de ce passage d’aujourd’hui ! 

Il s’agit, en effet, du professeur neurochirurgien Boublata Lotfi. Invité à l’émission « Alamatni Lhayat », diffusée sur la chaîne télévisée El Bilad, ce praticien a donné quelques détails au sujet de son parcours professionnel. Il a confié, dans ce contexte, que cela fait vingt et un (21) ans qu’il exerce dans le domaine médical. 

En termes de chiffres, le neurochirurgien aurait réalisé près de 5.000 opérations depuis le début de sa carrière professionnelle. Sachant qu’il traite entre quatre (4) et cinq (5) chirurgies par semaine, selon ses précisions. Soit, presque trois cent (300) interventions de la base du crâne en une seule année. 

Voici pourquoi ce professeur algérien n’a pas quitté son pays

Jusqu’à actuellement, nombreux sont les médecins qui quittent l’Algérie pour continuer leur parcours professionnel et pratiquer leur métier ailleurs à l’étranger. Effectivement, la fuite des compétences est un phénomène très répandu et qui s’accentue de jour en jour.

Une possibilité que le professeur Boublata Lotfi n’envisage pas. Il n’ambitionne pas de quitter sa terre natale. Loin de là, il déclare souhaiter rester au service de ses compatriotes. « Notre relation avec les patients est une relation de pays et de peuple », a-t-il affirmé.

Il a par ailleurs ajouté qu’il se sent obligé de rester et de travailler en Algérie. En particulier, quand il reçoit un malade qui lui souligne « compter sur Dieu, puis sur lui ». Des déclarations qui ont poussé ce médecin à fondre en larmes, en direct, à la télévision. Voilà un bel exemple montrant qu’il est possible de se faire une renommée sans s’expatrier, avec l’honnêteté, l’intégrité et le travail acharné. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes