AccueilÉconomieDigitalUn Algérien sur deux suit un influenceur sur YouTube, Facebook, Instagram, TikTok...

Un Algérien sur deux suit un influenceur sur YouTube, Facebook, Instagram, TikTok ou Snapchat

Digital – Apprenez davantage, aujourd’hui 27 février, sur l’univers des réseaux sociaux, où l’influenceur aurait gagné une importante place dans la vie de presque chaque Algérien. Retrouvez tous les détails d’un point de vue statistique sur la Toile.

Pour sa deuxième édition, Algeria Digital Trends de l’agence de communication algérienne, Amachal, a révélé des données surprenantes sur les sites consultés localement. Ainsi, selon cette étude, un Algérien sur deux est abonné à un influenceur sur diverses plateformes, à l’instar de YouTube et Instagram. Mais également à travers d’autres réseaux sociaux.

Dans l’optique d’analyser la tendance comportementale des Algériens sur Internet, la recherche a inclus un échantillon de 11.000 personnes. Dans le détail, l’étude en question a duré plus de deux mois afin de mieux comprendre de quelle manière les citoyens âgés de 13 ans et plus exploitent le Web. Pour un compte rendu optimal, on a recueilli des données à travers l’ensemble du territoire national.

Par conséquent, les résultats dévoilent l’omniprésence des influenceurs dans le quotidien des internautes en surfant sur le Net. En chiffres, cela se traduit par plus de 53 % de personnes disant suivre ces têtes qui comptent des milliers, voire des millions d’abonnés. Dans ce sens, YouTube prend la tête avec 61 % de personnes qui suivent un influenceur sur cette plateforme. Vient ensuite Facebook (59 %), Instagram (37 %), TikTok (6 %) et finalement Snapchat (3 %).

Internet : voici pourquoi les Algériens sont sur les réseaux sociaux 

En réalité, la majorité des réponses se sont penché sur la découverte de nouvelles choses par le biais du quotidien et de la routine des influenceurs. Cette première réponse se traduit par un taux de 51 %. Ensuite, pour 44 % de ceux interrogés, l’intérêt de suivre ces personnes connues est d’apprendre.

Tandis que 25 % ont répondu que cela leur sert de moyen de divertissement. Puis, 18 % ont avoué que c’est par simple curiosité. Enfin, pour les 13 % restants, d’autres réponses ont été indiquées. Par ailleurs, sachant que l’influence de certaines personnes suivies sur les réseaux sociaux influe sur la consommation de leurs abonnés, l’étude a également traité du e-commerce en Algérie.

Pour résumer, le commerce électronique dans notre pays attire davantage. En se fiant donc à ce sondage, près de la moitié ont avoué avoir déjà utilisé ce moyen d’achat. Dans le détail, 30 % d’entre eux ont évoqué l’indétrônable Marketplace de Facebook. D’un autre côté, d’autres sites en ligne sont sollicités par 29 % des participants. 41 % le font pour l’habillement, les accessoires et la déco maison. Puis, la deuxième place revient au rechargement mobile et au paiement d’Internet. 

algérien influenceur

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes