Algérie : Yasmine Saouda exprime pourquoi elle a fait de la chirurgie esthétique (vidéo)

Algérie – La journaliste algérienne, Yasmine Saouda, se confie sur son rapport à la chirurgie esthétique. Retrouvez les détails de ses propos dans la suite de ce numéro du 8 avril 2022. 

Le visage tiré, des rides existences, à 32 ans, la célèbre journaliste en Algérie, Yasmine Saouda paraît en avoir moins. Sur son compte Instagram, le visage de la star de télévision intrigue et fascine. Elle veille certainement à être plus belle. En fait, la jolie brune n’a jamais caché le fait d’avoir fait recourir à la chirurgie esthétique. Cela afin de lutter contre le temps et améliorer son apparence.

En Algérie, nombreuses sont les célébrités qui font dernièrement recours au bistouri pour modifier leur apparence physique. Entre autres, on cite Yasmine Saouda qui s’est référé aux anti-âges injectables pour se sentir à l’aise dans sa peau. L’animatrice d’émission télé a également pris des injections de produits de comblement ou fillers. Il faut dire qu’elle se sent déjà mieux avec sa nouvelle allure. 

Son apparence a évolué en seulement quelques mois. Pommettes saillantes, traits lissés, front figé, des changements physiques qui ne passent pas inaperçus aux yeux des fans de la jeune journaliste. Cette dernière a posté des photos sur son Instagram, mettant en avant l’évolution de son apparence physique. Elle a aussi montré l’avant et l’après de sa dernière chirurgie esthétique. 

Algérie : Yasmine Saouda a fait recours à la chirurgie esthétique pour cette raison 

Dans ce contexte, ce qui a amené la star de la télé algérienne à se référer à la chirurgie esthétique, c’est le fait de se sentir mal à l’aise dans sa peau. À ce propos, Yasmine Souada a apporté de nouvelles explications. Dans une vidéo diffusée par le média Algerians Stars, la journaliste a affirmé qu’elle avait un complexe à cause d’un problème au niveau du visage. 

C’est pour cette raison que l’animatrice de télévision a choisi de prendre deux injections de Botox. Elle continue en expliquant que ce problème n’apparaissait pas sur les écrans de télévision. Cela, car les caméramans choisissent toujours un meilleur angle pour le cacher. Aujourd’hui plus à l’aise dans son corps, la journaliste se concentre sur une nouvelle émission de télé. Qu’elle anime durant ce mois de Ramadan.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes