Algérie : Yarichène, le président de la JSK, menace de démissionner

Algérie – Yazid Yarichène menace de jeter l’éponge et de démissionner de son poste de président du club de la JSK. On vous dévoile les raisons qui se tiennent derrière cette décision, ce mercredi 15 juin 2022.

Élu à la tête des Jaune et Vert depuis moins d’une année, Yazid Yarichène, le président de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) évoque de fortes chances de renoncer, de manière définitive, à ses fonctions comme étant le premier responsable de ce club de football tant suivi en Algérie.

En effet, le nouveau président du conseil d’administration a souligné que cette décision s’avère la seule option qui s’offre à lui. Compte tenu de la grave détresse financière que traverse le club. Dans le détail, Yarichène a fait état de déficits qui s’élèvent à plus de 700 millions de dinars, précise le quotidien arabophone Echorouk.

Dans ce même sillage, il convient de noter que le premier responsable des Lions de Djurdjura pointe principalement une personne qui, selon lui, serait à l’origine de cette situation désastreuse. Il s’agit de l’ancien dirigeant de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK), Cherif Mellal. Yarichène accuse Mellal de larguer le club dans d’énormes déficits financiers.

JS Kabylie : Yarichène parle de démission pour la deuxième fois

Pour rappel, Yazid Yarichène à officiellement pris les rênes de la JS Kabylie en septembre dernier. Et au cours du mois de février 2022, le président a exprimé sa volonté de céder sa place à la tête des Canaris. Toutefois, la raison n’avait rien à voir avec la crise financière aiguë du club.

Le responsable avait pris la décision de plier ses bagages à cause des résultats réalisés par les membres de son club. Ce sont en effet les échecs des Jaune et Vert qui l’ont incité à réfléchir à cette décision qui n’a finalement pas été approuvée par le CA de la JSK.

Il n’est pas sans savoir que les membres du conseil d’administration ont réussi à convaincre Yarichène de maintenir sa place à la tête des Canaris une fois. Néanmoins, les conditions semblent différentes cette fois-ci. Yarichène a révélé que le CA et lui, n’ont trouvé que la démission comme solution pour faire face à cette situation extrêmement difficile.

La seule lueur d’espoir qui reste réside ainsi dans la rencontre du successeur de Chérif Mellal avec le gouverneur de la wilaya de Tizi Ouzou. Ce mercredi, le président de la JSK va jouer sa dernière carte en tentant d’alléger la charge financière supportée par l’écurie kabyle.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes