AccueilGuide VoyagesAlgérie : Un vol de rapatriement vers ce pays, annonce Amira Slim

Algérie : Un vol de rapatriement vers ce pays, annonce Amira Slim

Algérie – En raison de la fermeture des frontières et la suspension des vols, un nouveau vol de rapatriement des Algériens bloqués aux Émirats arabes Unis est programmé pour le 06 octobre 2020. Voici les détails et les personnes concernées par ce vol. 

C’est dans une déclaration officielle sur son réseau social Facebook que la députée et représentante de la communauté au Maghreb et du Moyen-Orient, Amira Slim a indiqué avoir obtenu l’accord pour un (1) vol de rapatriement au départ de la capitale d’Algérie, Alger vers les Émirats arabes Unis, rapporte le site d’informations L’Actu Algérie.  

Ainsi, par le biais de cette publication partagée en date du 29 septembre 2020, la députée a informé ses abonnés que ce vol est prévu pour la semaine prochaine, soit mardi prochain 06 octobre 2020. Cependant, selon le site francophone, Amira Slim n’a pas apporté de précisions concernant la compagnie aérienne qui est censée assurer ce vol de rapatriement. 

Selon ce qu’a indiqué la députée, ce vol spécial concerne les Algériens bloqués aux Émirats arabes Unis en raison de la fermeture des frontières algériennes. Par ailleurs, et dans le même ordre d’idée, Amira Slim a souligné que les Algériens résidant dans les pays voisins des Émirats pourront de même retourner en Algérie à bord de ce vol. Elle a cité entre autres pays ; le Koweït et le Sultanat d’Oman.

Où l’on est avec l’ouverture des frontières en Algérie ? 

La question d’ouvrir les frontières algériennes ou pas reste un sujet délicat en Algérie. En effet, face aux voix qui s’élèvent depuis quelques semaines réclamant l’ouverture du ciel algérien; des experts estiment qu’il est encore trop tôt pour prendre une telle décision qui a contribué fortement à la préservation et la protection de la santé de l’ensemble de la citoyenneté. 

En effet, Mohamed Bekkat Berkani; membre du Comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus a expliqué que déverrouiller les portes algériennes ne serait autre qu’ouvrir la porte des risques. Pour lui, il est impossible de fixer une date d’ouverture pour l’instant. Ainsi, selon ce qu’il a indiqué, les frontières fermées depuis plus de (6) mois peuvent rester ainsi « encore un mois ou encore longtemps », a-t-il déclaré à la chaîne El Bilad TV

Aux yeux de Pr Salah Lellou, la rapidité d’agir est le premier point à souligner quant à l’amélioration de la situation épidémiologique en Algérie. Pour lui, la fermeture des frontières du pays a joué le rôle d’un bouclier contre le danger de la contagion qui frappe de plein fouet le monde entier. Ouvrir les frontières selon Lellou, c’est présenter tout le pays une nouvelle fois au risque.

La députée Amira Slim qui a rapporté l’information susmentionnée; s’est de même exprimé à l’égard de l’ouverture de frontières en Algérie. Elle a à cet effet, unifier sa voix avec plusieurs et plaide en faveur de l’ouverture progressive des frontières. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes