Automobile

Voitures neuves importées ou d’occasion en Algérie : À quel prix ?

3
voitures neuves occasion
S'abonner :

Algérie – Abderrahmane Achaibou, patron du groupe Elsecom (concessionnaire automobile); qualifie la reprise de l’importation des voitures neuves de « retour à la normale ». Il affirme dans ce sens qu’un véhicule neuf importé de l’étranger; est financièrement plus avantageux que la voiture dite âgée de moins de 3 ans.

L’homme d’affaires et distributeur automobile a accordé un entretien au site d’information Tout sur l’Algérie – TSA. Les propos recueillis par le journal électronique et parus ce 2 juin; indiquent que les prix des véhicules importés en Algérie demeureront tout de même « chers ». Mais pas autant coûteux que le véhicule de moins de 3 ans (d’occasion).

Il assure dans ce sillage et avec conviction que « le véhicule neuf » qu’il va « importer par le biais de la banque va revenir moins cher que le véhicule de moins de 3 ans ». Ce n’est en revanche pas le seul terrain de jeu dans lequel la voiture neuve surpasse celle d’occasion; car l’orateur ajoute qu’en « sus de cela; on (les importateurs représentants des marques) donnera la garantie, assurera le service après-vente et créera de l’emploi ».

Du haut de sa vingtaine d’années d’expérience dans le domaine; l’opérateur économique se disant exclu; par le gouvernement d’Abdelmalek Sellal et celui d’Ahmed Ouyahia nous explique à présent; que le citoyen moyen aura plus de chances de posséder une voiture grâce à la mesure réintégrée par la LFC 2020. Les voitures d’occasion acheminées depuis l’Europe et l’Asie ne pourront donc pas rivaliser. 

Importation des véhicule neufs en Algérie : Un nouveau cahier des charges pour baisser les prix ?

« Le cahier des charges de Bouchouareb », ex-ministre de l’Industrie « doit à mon avis être revu ». Puisqu’il « a été élaboré à l’époque pour favoriser un certain nombre d’opérateurs »; fait remarquer Abderrahmane Achaibou dans la même entrevue. L’ancien ministre « y avait ajouté des équipements de confort et non pas de sécurité », précise-t-il.

Selon lui, « le nouveau cahier des charges devrait être plus souple ». Tel remaniement doit opérer « de façon à faire baisser les prix des véhicules ». De cette manière, de plus larges catégories d’Algériens trouveront sur le marché les voitures qui leur sont appropriées; peut-on saisir de ce qui vient d’être dit.

Par ailleurs, « La LFC 2020 » contenant la réintroduction des activités des concessionnaires en matière d’importation des véhicules neufs; « sera adoptée par la deuxième chambre du Parlement (Sénat) »; rappelle l’intervenant. L’arrivée par la suite des « directives du ministère » de tutelle, l’Industrie en l’occurrence; sont attendues pour intervenir afin de mettre davantage les choses au clair.

Article recommandé :  Voici le prix du transport des voitures de moins de 3 ans vers l'Algérie

Algérie : Contaminations, morts, guéris.. Bilan du Coronavirus au 02 juin

Article précédent

Vols et voyages : Nouvelles règles avec la reprise du trafic aérien 

Article suivant

Lire aussi

3 Commentaires

  1. De prime abord , que veut dire Mr Achaibou ” … par le biais de la banque …” ? Est ce que ce sont les banques qui financent ou n’assurent que le transit des paiements ?
    Quant aux véhicules d’occasions ( moins de trois ans) , il est plus juste d’attribuer l’importation aux concessionnaires, au lieu de citoyens. L’avantage c’est que les concessionnaires les obtiendront avec de meilleurs prix et une certaine garantie qualitative.

  2. De quel retour à la normale parle ce Monsieur du “haut de ses 20 ans d’expérience ? Ne dit-il pas lui même que le véhicule NEUF qu’il va importer par le biais de la BANQUE serait moins cher que le véhicule d’occasion de moins de 3 ans ? Moins cher pour qui ? Si c’est par le biais de la BANQUE c’est donc tout simplement BATEL pour lui ! Qui dit banca dit argent du peuple c’est toujours le peuple qui est roulé dans la farine ! On lui importe avec son argent on lui revend avec son argent ou zid ou zid. Si jamais on demande de nous expliquer comment c’est CE FAMEUX : PAR LE BIAIS DE LA BANQUE, il nous serait expliqué avec l’art et la manière par ces messieurs de la finance qui en connaissent et le comment et le pourquoi ! Le petit peuple comme je l’ai dit et redit, n’a besoin ni de véhicules neufs ni d’occasion en ces temps de vaches maigres ; il a tout juste besoin de manger à sa faim sous un toit décent. Y a certains qui peut-être diront : ENTA CHTA DAKHLEK ? JE LEURS REPONDS : EL AMR BEL MAAROUF OUAA ENAHIANE ENELMANOR.

  3. Bonjour MR achaibou . Exprimé sa vision pour l’exportation des véhicules en ce justifiant par le biais des banques (vidé la trésorerie de l’état) que c’est la meilleure solution par contre et la oublié que les caisses et sont vidé et le pétrole le gaz les prix ont chuté et la crise économique mondiale et sûr les porte et que l’état a besoins de remplir les caisses .par contre si l’état opté pour les voitures d’occasion moin 3 ans avec un allègement des taxes douanières les réserve d’état resté intact (la devises) par contrepartie généré des recettes considérable pour le cours terme après vous auriez le temps avec un vrais cougvernement de mettre une vrais politiques d’industrie automobile avec des partenariats solides pour un intérêt commun.

Comments are closed.