AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : des voitures neuves à 140 millions, selon l’APOCE

Algérie : des voitures neuves à 140 millions, selon l’APOCE

Automobile – Après l’autorisation d’importer des voitures neuves en Algérie, le président de l’APOCE, Mustapha Zebdi, révèle de nouvelles informations à ce sujet. Dzair Daily vous en dira plus à ce sujet, plus bas. 

Après tout ce temps écoulé, le gouvernement algérien autorise à nouveau l’importation de voitures neuves, en Algérie. Ainsi, il y a quelques jours de cela, le secteur automobile a connu la publication du cahier des charges régissant cette activité. De quoi soigner la plaie des importateurs. À ce sujet, l’APOCE révèle du nouveau quant à l’importation de voitures neuves en Algérie.

Le président de l’APOCE, Mustapha Zebdi, a affirmé avoir entré en contact avec certains concessionnaires ayant déposé d’anciens dossiers. Dans le détail, il a expliqué que leur discussion portait sur les marques à importer, le coût et le prix au marché national. En fait, un des concessionnaires a proposé à l’APOCE un prix de 140 millions de centimes.

C’est ce qu’a révélé Zebdi lors de son passage auprès de l’émission « Milafat » diffusée sur la chaîne El Iktissadia. Au cours de l’émission, Zebdi a tenu à rappeler que ce prix concerne les véhicules de base. Selon Zebdi, le concessionnaire atteste la vente de ce véhicule au prix de 140 millions de centimes. Et ce, en étant prêt à rédiger un engagement ad hoc.

Véhicule neuf à 140 millions : quels sont les critères ?     

Si le coût moyen des voitures neuves qui seront importées est révélé, quels seraient les critères ? Il faut dire que cette interrogation a fait naître diverses hypothèses quant à ce sujet. Sur le plateau de l’émission, Zebdi a déclaré qu’il ne faut pas s’attendre à des voitures de haut standing. Toutefois, il n’a pas levé le voile quant à la marque du véhicule.

Après une crise ayant frappé le marché d’automobile en Algérie, le voilà renaître de ses cendres. À tous ceux qui souhaitent acquérir un véhicule, Mustapha Zebdi a annoncé du nouveau quant à l’importation des véhicules neufs, sur son compte Facebook. En fait, d’après lui, le directeur général du développement industriel suppose que le premier véhicule entrera au marché national au premier trimestre de l’année 2023.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes