Vaccin anti- Covid-19 : Voici le choix de l’Algérie

Algérie – Parmi plusieurs vaccins candidats, l’Algérie a enfin fait son choix. Le ministre de la Communication et porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer, a annoncé ce mercredi, 30 décembre, que le pays a opté pour le vaccin anti- Covid-19 russe, le Spoutnik V.

Alors que la pandémie persiste depuis plusieurs mois maintenant, beaucoup de pays sont à la conquête du précieux remède contre le coronavirus. AstraZenneca, Spoutnik V, Pfizer…Depuis quelques semaines, plusieurs candidats-vaccins semblent avoir déjà fait leurs preuves pendant ses premières campagnes de vaccination. En Algérie, l’opération débutera dès début janvier, avec le vaccin russe anti-Covid-19, le Spoutnik V en l’occurrence. C’est en tout cas l’information qu’a repris le quotidien francophone Algérie 360.

En effet, dans l’intention de trancher sur le choix du vaccin à acquérir, le premier ministre, Abdelaziz Djerad a présidé le Conseil des ministres hebdomadaires ce mercredi, 30 décembre. Les membres présents ont alors écouté la communication qu’a présentée le ministre de la Santé. Celle-ci concernait l’état d’avancement des contrats portant sur la réception rapide des premières doses du vaccin contre le coronavirus. Dans l’espoir d’entamer l’opération de vaccination. Et ce, dés le mois de janvier prochain comme l’a ordonné le président de la République, Abdemadjid Tebboune, via un message vidéo, le 20 décembre dernier.

C’est désormais officiel, l’Algérie adoptera le fameux vaccin russe, Spoutnik V

Effectivement, d’après les déclarations du porte-parole du gouvernement, le choix du vaccin anti-Covid-19 que va acquérir l’Algérie, a été porté sur le candidat russe, le Spoutnik V. Les premières doses devront arriver dès le début du mois prochain.

Lors de la réunion, le ministre de la Santé, Benbouzid, a notifié la signature de gré à gré avec un laboratoire russe. Cela, dans l’espoir de vaincre la crise sanitaire qui menace l’ensemble de la population algérienne. C’est toujours d’après le ministre de la Communication, Ammar Belhimer.

Dans le même sillage, le même responsable a assuré une chose. Il a souligné, dans ce sens, la contribution de l’Institut Pasteur d’Algérie à la démarche d’acquisition de Spoutnik V. L’IPA a donc débuté une série d’échanges et de discussions avec l’entreprise russe qui produit le vaccin susdit. Selon Belhimer, l’institut continue dans le même temps ses consultations avec d’autres parties étrangères.

Il convient de rappeler que le gouvernement a budgété 1,5 milliards de dinars pour l’acquisition de 500.000 doses de vaccin. Le budget susmentionné pourrait atteindre 20 millions de dinars si besoin y est. C’est en tout cas ce qu’a affirmé, en somme, le directeur général du Budget au ministère des Finances, Abdelaziz Fayed, ce 30 décembre. Il est important de noter que les développeurs de Spoutnik V affirment que leur candidat anti-Covid est efficace à plus de 90%. Soit 91,4 % d’efficience.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes