AccueilActualitéAlgérieAlgérie : voici le taux de remplissage des barrages après les dernières...

Algérie : voici le taux de remplissage des barrages après les dernières pluies

Algérie – Le coordinateur principal à l’Agence Nationale des barrages et des Transferts (ANBT) a révélé le taux de remplissage des barrages en Algérie après les dernières pluies. On vous en dit plus dans les lignes qui suivent ce lundi 9 mai 2022.

Sur les ondes de la Radio Nationale, Ouglaouane Mourad, coordinateur principal à l’ANBT a indiqué que le taux de remplissage des barrages à l’échelle nationale après les dernières pluies est de 44,52 % en Algérie. Dans le détail, les barrages de l’est du pays sont remplis à hauteur de 61 %. Ceux du centre ont atteint 24 % et les barrages de l’ouest 26 %.

Selon le responsable, ces taux sont considérés comme moyennement acceptables, comparativement aux taux de l’année passée. Il faut dire que ces dernières années, l’Algérie a connu une diminution importante des précipitations. Et ce, en raison des dérèglements climatiques. La conséquence de ces sécheresses a été le manque d’approvisionnement en eau dans toutes les régions du pays. 

Pour rappel, toutes les grandes villes du pays souffrent du manque d’eau. Cette situation persiste jusqu’à présent. Et les robinets ne fournissent de l’eau que quelques heures par jour, voire par semaine. La nouvelle de ce remplissage acceptable des barrages fait donc espérer un retour à la normale, notamment pour les habitants de la capitale. 

80 barrages souffrent du phénomène d’envasement en Algérie

Cependant, le même responsable a expliqué que plusieurs barrages du pays souffrent d’un problème d’envasement. 13 % des barrages sont touchés, soit l’équivalent de 80 retenues d’eau. Ce phénomène diminue fortement les capacités de stockage des barrages. Et nécessite des processus de dévasement pour améliorer les capacités et fournir une plus grande quantité d’eau. Ce processus est complexe et coûteux mais s’avère nécessaire.

Pour se faire, des bateaux sont mobilisés pour extraire les vases du fond des barrages. Et plusieurs projets ont d’ores et déjà été lancés. À l’exemple du barrage de Biskra, où 8 millions de mètres cubes de vase ont été extraits. Mais aussi le barrage de la wilaya de M’sila, d’où 5 millions de mètres cubes ont été retirés. 

Par ailleurs, il faut savoir que ces barrages fournissent l’équivalent de 33 % des ressources en eau du pays. Soit l’équivalent de 3,7 milliards de mètres cubes. Pour le reste de la consommation des Algériens, 50 % est fournie par les réserves souterraines tandis que les 17 % restants proviennent du dessalement de l’eau de mer. Comme le rapporte le quotidien arabophone Echorouk.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes