AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : voici le prix minimum des voitures importées prochainement

Algérie : voici le prix minimum des voitures importées prochainement

Algérie – L’expert en automobile, Mourad Saadi, s’est exprimé au sujet de l’avenir des voitures importées en indiquant le prix minimum qui sera pratiqué à la reprise de l’activité d’importation.

 En effet, invité sur la chaîne El Hayat TV, le journaliste automobile et directeur de Carvision, Mourad Saadi, a donné davantage de détails au sujet du prix minimum qui va être pratiqué sur les voitures importées en Algérie, une fois que le Gouvernement aurait annoncé la reprise de cette activité. Celle attendue impatiemment aussi bien par les citoyens, que par les concessionnaires.

Au fait, d’après ce qu’a rapporté le site Sayart Live, le spécialiste a révélé que les véhicules d’importation seront proposés à un tarif minimum de 120 millions de centimes. Il s’agit principalement du prix des petites voitures de ville en provenance de l’Asie. Celles dont la capacité du moteur ne dépasse pas 1.0 litre.

Cela dit, il a également assuré que les prix des voitures en provenance d’Europe resteront plus élevés. Par rapport aux prix des voitures asiatiques. Il faut savoir qu’en Algérie, même les prix des voitures d’occasion ont observé une hausse sans précédent. De ce fait, les spécialistes s’attendent à la reprise de l’importation pour pouvoir observer une éventuelle baisse des prix.

Automobile en Algérie : Saadi évoque la date de la première voiture importée

En outre, lors de cette même intervention, alors qu’il a parlé du prix minimum des voitures importées, l’expert en automobile s’est notamment prononcé au sujet de la date de reprise. Au fait, Mourad Saadi a révélé que la question reste encore ambiguë. En sus, celle-ci demeure liée à plusieurs autres paramètres.

Entre autres, le locuteur a parlé du cahier des charges. Sachant que depuis sa dernière révision, on s’attend à une publication prochaine. Et ce, d’après ce qu’a déjà indiqué le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar. Cela s’est passé au cours de sa dernière déclaration faite sur les ondes de la Radio nationale.

D’autant plus que Saadi a rappelé que ce nouveau cahier de charges donnera non seulement la possibilité aux étrangers d’importer les voitures en Algérie. Mais permettra également d’augmenter la capacité des moteurs de voitures. Celles qui seront autorisées à pénétrer sur le sol algérien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes