Algérie : voici pourquoi le prix du poulet peut dépasser 800 dinars le kg

Algérie – Des aviculteurs algériens ont indiqué que le prix du poulet pourrait dépasser tous les records et s’afficher au coût de 800 DA le kilo. On expose pour vous les paramètres de cette hausse dans la suite de ce passage.

Il est vrai que le marché des viandes a observé une crise importante durant le ramadan. En effet, le prix du poulet en Algérie avait atteint son plus haut niveau. Cela, avant de connaître une baisse considérable à la fin du mois sacré. Cependant, un groupe d’aviculteurs a fait savoir que le tarif de cette volaille connaîtrait une augmentation fulgurante dans les jours à venir.

En effet, le coût du poulet risque d’atteindre le seuil historique de 800 dinars le kilo, ont alerté des producteurs avicoles. Ces derniers se sont manifestés, ce samedi, lors d’une rencontre médiatique tenue à Oran. Il s’agit là d’une information rapportée par le quotidien arabophone Echorouk et que nous relayons pour vous dans cette édition du mardi 12 juillet 2022.

Hausse des prix des produits agricoles : des producteurs avicoles risquent la faillite

En outre, les spécialistes en élevage de volailles ont divulgué la raison principale de cet accroissement vertigineux des prix. Selon eux, des dizaines de milliers de poulets sont menacés de mort. Et cela, après avoir dépassé cinquante (50) jours dans le poulailler. Tandis qu’ils sont censés être envoyés à l’abattoir à l’âge de quarante-cinq (45) jours.

Par ailleurs, le gérant de l’entreprise « Belhocine », active dans le domaine de la production du poulet de chair, s’est exprimé à cet égard. Il a déclaré que son établissement dispose d’une quantité de plus de 170.000 poulets. Ces derniers sont prêts à l’abattage. « Mais faute de vente, nous risquons de la perdre », s’est-il inquiété.

Travaillant à perte, le patron de la société éponyme estime que l’État ainsi que le ministère de l’Agriculture doivent leur venir en aide. Cela, a-t-il encore souligné, afin d’éviter la faillite et de mettre la clé sous le paillasson. Il est toujours question de ce dont nous informe le susdit média généraliste.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes