Société

Algérie : Pourquoi la prière du vendredi est interdite dans les mosquées ?

1
Algérie prière vendredi mosquées
S'abonner :

Algérie – Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs s’est exprimé sur les raisons de l’interdiction de la prière du vendredi dans les mosquées. 

La réouverture des mosquées en Algérie, prévue pour le 15 août prochain, a été suivie par un ensemble de restrictions, notamment l’interdiction d’effectuer la prière du vendredi dans les mosquées par les fidèles. Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs Youcef Belmehdi, s’est exprimé sur les raisons qui ont poussé les autorités compétentes à prendre cette décision. 

Ainsi, il aurait avancé que : « L’appel à la prière du vendredi est obligatoire par la Sunna, nous avons interdit cette prière pour éviter les rassemblements et les regroupements, car ces derniers vont à l’encontre des mesures préventives contre le Coronavirus » a t-il précisé, selon le site arabophone Ennahar Online. 

Par ailleurs, Youcef Belmehdi aurait également déclaré que la réouverture des mosquées doit se faire progressivement; tant que la pandémie est encore existante; et que la reprise de la prière du vendredi; ne dépend que de la conscience collective des citoyens, au sein des lieux du culte, mentionne la même source. 

La réouverture des mosquées le samedi 15 août se fera sous des conditions strictes 

En effet, le ministre des Affaires religieuses se rendra à la mosquée de Dar Al Beïda aujourd’hui le lundi 10 août 2020 afin de s’assurer du respect des conditions de réouverture des mosquées. Pour rappel, seules les mosquées ayant la capacité d’accueil de plus de 1000 fidèles pourront rouvrir le 15 août prochain.  

Concernant, les mesures préventives contre le Coronavirus que devront respecter les lieux du culte. Nous notons à titre d’exemple, une interdiction d’accès pour les femmes, les enfants de moins de quinze (15) ans et les personnes atteintes de maladies chroniques. 

De plus, les fidèles devront se munir de leurs propres tapis de prière et de respecter une distance physique d’au moins un mètre et demi entre eux. Si toutefois, les règles susmentionnées ne sont pas respectées, la fermeture sera imminente.

Article recommandé :  Coronavirus Algérie : Ouverture progressive des mosquées et plages

Vaccin anti-Coronavirus Algérie : Pas avant la fin d’année, estime Berkani

Article précédent

Rentrée universitaire Algérie : Les conditions sanitaires prises en compte

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Je ne vois pas pourquoi on a éviter salat essobh, c’est là où il y’a moins de monde dans les mosquées, le but c’est d’éviter beaucoup de monde en même temps, donc à mon avis salat essobh est plus sécurisante que les autres salawates

Comments are closed.