AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : Voici le plan pour créer 200.000 postes d’emplois

Algérie : Voici le plan pour créer 200.000 postes d’emplois

Algérie – En pleine crise sanitaire et avec le licenciement de beaucoup d’employés dans différentes entreprises, le ministre des Finances M. Aymen Benabderrahmane met en place un plan pour ouvrir 200 000 postes d’emplois pour réduire le chômage chez les jeunes en Algérie.

En pleine crise du coronavirus, beaucoup d’employés se retrouvent à la porte, ou au chômage technique, et nombreux sont les jeunes en recherche d’emploi. Cette crise sanitaire a eu des répercussions économiques considérables sur beaucoup d’entreprises, qui se sont trouvées obligées de licencier certains de leurs employés voire la totalité, afin de diminuer les coûts de leurs entreprises et ainsi limiter les dégâts.

C’est dans ce cadre que le ministre des Finances, M. Aymen Benabderrahmane s’est manifesté à la date du 10 novembre dernier, et ce, dans une réunion qui s’est déroulée à l’Assemblée Populaire Nationale, il a répondu à différentes questions posées par les députés. Présentant ainsi le nouveau modèle économique d’Algérie, et qui comprend notamment l’ouverture de 200 000 postes d’emplois; a-t-on pu rapporter du média echoroukonline.

Quelles sont les sources de financement du nouveau modèle économique ?

Lors de la réunion qui s’est déroulée à l’Assemblée populaire Nationale, le ministre des Finances M. Aymen Benabderrahmane a donné plus de détails sur le nouveau modèle économique et s’est notamment confié sur les sources de financement de ce dernier.

Aymen Benabderrahmane a déclaré que le ministère des Finances allait s’appuyer sur le soutien de « La banque mondiale »; notamment pour déterminer la manière de lever le soutien global dont bénéficieront même les riches en Algérie à travers l’inventaire qui liste les familles dans le besoin et le développement d’une agence gérée par le ministère des Finances pour distribuer les subventions ; a-t-on pu rapporter du même média.

En quoi consiste concrètement le nouveau modèle de finance ?

Le ministre des Finances s’est exprimé le 10 novembre dernier, sur les différentes ambitions de ce nouveau projet. Et elles sont multiples, notamment aider les jeunes entrepreneurs et créer de nouveaux emplois; a-t-on pu rapporter du média algérien echoroukonline.

Aymen Benabderrahmane a souligné le fait de développer le paiement électronique; et aider les petites entreprises et les entreprises émergentes, en s’engageant à contrôler les taux d’inflation. en absorbant l’excédent de liquidité de la banque algérienne et en relevant le taux de la réserve obligatoire; a-t-on rapporter du même média.

Selon le ministre, le volume du soutien en 2021 est estimé à 1929 milliards de dinars; ce qui équivaut à 29 pour cent du budget de l’État. En retour, de nouveaux projets de développement seront lancés, notamment le port d’ El Hamdania au milieu des mines de phosphate; de zinc et de fer pour maintenir le niveau d’exploitation, qui a été estimé pour cinq ans à 200.000 emplois; a déclaré le même média.

C’est une affaire à suivre, les promesses sont lourdes, les enjeux sont grands, reste à voir si tout sera réalisé et dans les délais proposés.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes