Algérie : voici le nouveau prix de l’huile de table

Algérie – Un nouveau décret exécutif est apparu dans l’avant dernier numéro du Journal Officiel fixant le nouveau prix de l’huile de table à 650 dinars le bidon de 5 litres.

En effet, plusieurs controverses tournent autour du sujet de certains produits de première nécessité, que ce soit pour ce qui est de la cherté ou encore la rareté de ces aliments. De ce fait, les autorités compétentes en Algérie ont décidé d’intervenir, comme pour l’huile de table et de fixer un nouveau prix maximum. C’est ce qu’a rapporté le quotidien Ennahar.

Au fait, le Premier ministre, Aymen Benabderrahmane, a approuvé un décret exécutif qui fixe le prix maximum à la consommation d’un nombre de produits. Ainsi que le seuil de bénéfice lors de la production, l’importation et la vente en gros et en détail. Cela, en ce qui concerne deux aliments essentiels, qui sont l’huile et le sucre.

Par conséquent, en incluant tous les frais et taxes relatifs, le prix a été fixé à 650 DA. Cela, au lieu de 600 DA. Cependant, le même décret exécutif indique le maintien des tarifs maximaux précédents. Et ce, en ce qui concerne les bouteilles de 1 litre et 2 litres. Même chose également pour le sucre blanc. Que ce soit pour le conditionné ou le non-conditionné.

Algérie : conditions de vente et de conditionnement de l’huile de table et du sucre

En outre, dans le même décret, il a notamment été stipulé le processus à suivre pour vendre et conditionner l’huile de table et le sucre destinés aux consommateurs. Au fait, l’emballage dédié à ces quantités doit être spécial et avoir en mention claire et lisible : « huile alimentaire raffinée ordinaire subventionné » et « sucre blanc subventionné ».

En sus, un ruban rouge de 5 cm de large doit être déposé de façon horizontale sur l’emballage. Celui-ci doit contenir le prix maximal ou un prix inférieur au prix maximal. Cela dit, un emballage spécial sera aussi consacré pour les quantités d’huile et de sucre. Celles destinées à l’usage industriel et professionnel.

De plus, il a été ordonné de conditionner le sucre dans de grands paquets. Ceux dont la contenance sera égale ou supérieure à 10 kg. Même chose pour l’huile dont les bidons devront contenir au minimum 10 litres. Les cafés et restaurants seront également amenés à utiliser les dosettes de sucre sur le territoire national.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes