Algérie : voici le nombre d’exportateurs Algériens en 2022

Algérie – Le président de l’Association nationale des exportateurs algériens vient de révéler le nombre d’exportateurs dans le pays en 2022. Il a également donné des détails sur leur évolution. Plus d’infos dans cette édition du 11 mai 2022.

En effet, Ali Bey Nasri, président de l’Association nationale des exportateurs algériens a donné les chiffres concernant le nombre d’exportateurs en Algérie en 2022. Ainsi, et durant l’année en cours, le nombre d’exportateurs algériens se situe entre 1.300 et 1.400 opérateurs. On note que ce chiffre est en constante évolution. Il était de 475 en 2010, puis est passé à 1.200 en 2020.

Par ailleurs, le responsable a expliqué que cette augmentation du nombre d’exportateurs est due aux nombreuses facilitations accordées par l’Etat, notamment en matière d’opérations d’exportations hors hydrocarbures. D’ailleurs, ces dernières ont doublé depuis l’année passée. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk.

Dans le détail, et selon les propos de Ali Bey Nasri, ce sont les facilitations accordées par l’Etat qui ont permis d’augmenter le nombre d’exportateurs à travers le pays. Ces nouvelles dispositions ont permis de franchir un grand pas dans le secteur. Et l’Algérie exporte désormais de nouveaux matériaux, tels que les produits sidérurgiques et les matériaux de construction.

L’Algérie en passe de devenir l’un des principaux exportateur de phosphate au monde

Dans le même contexte, l’Algérie est en passe de devenir un des principaux exportateurs de phosphate au monde. Elle a en effet signé un pacte d’actionnaire avec la Chine pour la production et le développement d’une industrie de transformation des phosphates. Ce projet permettrait à terme à l’Algérie de se hisser au rang des plus grands exportateurs mondiaux de phosphate.

Ainsi, la création de cette société de production et le développement d’une industrie de transformation des phosphates se fera au niveau de 4 wilayas du pays. Ce projet incluera la création d’infrastructures connexes et permettra de doubler sa production actuelle. Sachant qu’elle s’élève à 3 millions de tonnes d’urée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes