AccueilActualitéAlgérieAlgérie : voici la machine à écrire qui a servi à la...

Algérie : voici la machine à écrire qui a servi à la rédaction de la déclaration du 1er novembre 54 (images)

Algérie – Voulez-vous voir la machine à écrire qui a servi à la rédaction de la déclaration du 1er novembre 1954 ? Si oui, vous êtes bien au bon endroit. Dzair Daily vous dévoile tous les détails, ce mardi 1 novembre 2022. 

Qui dit 1er novembre 54, dit début de la guerre d’indépendance de notre pays. En effet, tout a commencé par la rédaction de la déclaration du 1er novembre 1954 en Algérie, le premier appel adressé au peuple. Si vous voulez en savoir plus sur cette lettre, n’hésitez pas à lire les lignes qui suivent. 

Au fait, le Front de libération nationale (FLN) avait expédié aux citoyens algériens cette déclaration écrite par le journaliste Mohamed El Aïchaoui. Sachant que celle-ci a été dictée par l’homme d’État Mohamed Boudiaf ainsi que par le militant national Didouche Mourad. 

Plus précisément, cette déclaration a été rédigée dans un magasin à la Casbah d’Alger. Puis, le document en question a été imprimé par le biais d’un ancien modèle de machine à écrire au niveau du village Ighil Imoula situé dans la wilaya de Tizi Ouzou. D’ailleurs, le journaliste qui a écrit la déclaration du 1er novembre 1954 a été arrêté. Et ce, lors de son retour de la Kabylie. Retrouvez juste en bas deux images de la fameuse machine à écrire. 

algérie déclaration 1er novembre

algérie déclaration 1er novembre

Algérie : défilé populaire organisé ce lundi 31 octobre

1er novembre 1954, une date qui est restée gravée dans les mémoires. Effectivement, à l’occasion de la commémoration du soixante huitième anniversaire de la Révolution algérienne, la capitale Alger a organisé un défilé populaire

Et ce, histoire de célébrer cette date synonyme du début de la guerre d’indépendance de l’Algérie. Il s’agit, en effet, d’une marche qui a eu lieu au départ de la place des Martyrs. Et qui s’est terminée au parc de Sofia, situé en plein cœur de la capitale. Tout en passant par la rue Zighout Youssef. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes