Algérie : Voici la date officielle de l’Aïd El Adha 2020 fixée par le ministère

Algérie – Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a communiqué la date de l’Aïd El Adha de l’année 2020 en Algérie. Le rite sacrificiel aura officiellement lieu le dernier jour du mois en cours.   

Un communiqué des autorités religieuses est tombé mardi soir. Le département ministériel du docteur d’état en sciences islamiques, Youcef Belmehdi, a déclaré la date exacte de l’Aïd El Adha en Algérie pour l’année 2020. Selon le document officiel ; la fête religieuse sera célébrée le vendredi 31 du mois de juillet courant.

« Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs annonce que mercredi (aujourd’hui), premier jour de Dhou El Hidja 1441 de l’hégire, correspond au 22 juillet 2020 » ; de l’ère commune. « Par conséquent, le rassemblement des pèlerins au Mont Arafat s’accomplira le jeudi 9 Dhou El Hidja 1441 » ; du calendrier musulman « correspondant au 30 juillet 2020 ».

Cela dit que « le bienheureux Aïd El Adha » se tiendra le dixième (10) jour du mois lunaire ci-dessus mentionné. Ce dernier correspondra au 31 juillet 2020 ; du calendrier grégorien. Par ailleurs, la célébration de la fête religieuse du sacrifice rituel du mouton coïncidera cette année avec la pandémie du coronavirus ; qui continue de secouer le monde.

Aïd El Adha : Le ministère appelle au respect des mesures barrières

En plus des recommandations d’ordre religieux ; comme la multiplication des bonnes œuvres à cette occasion ; le communiqué aborde également le volet sanitaire. Ainsi, le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs incite les fidèles musulmans ; à faire donc preuve de respect des consignes de prévention.

Le communiqué invite également les croyants à exploiter ces jours pour obéir à Dieu ; l’invoquer et le remercier ; et respecter les mesures préventives ». De celles-ci, le ministère du Dr Belmehdi cite « la distanciation sociale ; et le port du masque de protection ». Pour mémoire, la Commission de la Fatwa du ministère des Affaires religieuses a donné son aval ; par rapport au maintien de la cérémonie sacrificielle.

L’autorisation a vu le jour le 14 juillet dernier. Cependant, un ensemble de conditions sanitaires a fait l’objet de formulation. On y trouve, entre-autres, la stérilisation des outils d’abattage ; La réduction du nombre de participants à l’opération d’abattage ; L’interdiction du sacrifice dans les espaces publics, etc.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes