Algérie : Voici les conditions d’importation des produits européens

Algérie – Les autorités algériennes ont imposé de nouvelles conditions en ce qui concerne l’importation des produits européens. 

En effet, le gouvernement algérien a modifié les procédures d’importation des produits européens en Algérie en imposant de nouvelles conditions et en annulant le document d’exemption douanière. Cette démarche a pour objectif de réduire les lourdeurs bureaucratiques et les procédures administratives qui ont toujours fait l’objet de plusieurs critiques; rapporte le média généraliste Echorouk

À cet effet; l’entrée des produits en Algérie sera conditionnée à la présentation d’un certificat d’origine qui certifie l’origine du produit. Selon la même source; il sera également interdit aux bateaux chargés de marchandises importées d’accoster en dehors des ports de l’Union européenne et des ports algériens.

Des sources ont révélé au journal arabophone que l’administration des douanes avait reçu des instructions sur la base du décret exécutif énoncé en août qui précise les conditions d’entrée de ces marchandises européennes en Algérie. 

La même source a tenu à préciser que les conditions appliquées pour permettre aux bateaux chargés de marchandises européennes d’entrer dans les ports algériens sont les mêmes imposées avant 2009. 

L’accord d’association entre l’Algérie et l’UE : Un accord à réexaminer prochainement

Selon le même média; les autorités gouvernementales prévoient la révision de l’accord d’association entre l’Algérie et l’Union Européenne très prochainement. L’Association Nationale des Exportateurs Algériens a en effet signalé la nécessité de modifier et d’adopter de nouvelles conditions concernant certains accords de partenariat internationaux; y compris celui avec l’Union européenne.

Cet accord signé à Valence en Espagne le 22 avril 2002 entre l’Algérie et l’Union européenne a entré en vigueur en 2005. Néanmoins; il reste de l’encre sur papier, la même source a indiqué qu’il a fait perdre à l’Algérie des milliards de dollars pendant 15 ans. 

Dans le même sillage, et pour le bien du pays; le journal arabophone a indiqué que le président de la République; Abdelmadjid Tebboune; avait instruit les responsables de réexaminer certains accords commerciaux; il a appelé également à la réactivation du commerce transfrontalier et les investissements dans les pays du Sahel. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes