14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
samedi, 18 mai 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : voici comment un investisseur a réalisé l’autosuffisance dans le Sud

Algérie : voici comment un investisseur a réalisé l’autosuffisance dans le Sud

Publié le

- Publicité -

Algérie – Découvrez dans cette édition du 14 juin 2022 comment un investisseur a réalisé l’autosuffisance dans le sud, et a fait de son complexe un exemple à suivre pour les producteurs de tout le pays.

Ishaq est un investisseur et producteur laitier, basé dans le sud de l’Algérie, plus précisément dans la wilaya de Ghardaïa, il est parvenu à réaliser l’autosuffisance et à se passer des importations de génisses. Vous découvrirez dans les lignes qui suivent sa méthode et les outils qui ont fait de son métier difficile un pari gagnant. Comme le rapporte le quotidien arabophone Echorouk.

Propriétaire d’un domaine agricole, et éleveur de vaches laitières, Ishaq en a fait l’un des complexes de production laitière les plus florissants du continent. Il a d’ailleurs atteint l’autosuffisance. Un exemple à suivre pour les porteurs de projets, notamment dans ce secteur.

- Publicité -

De ce fait, des étudiants spécialisés dans la production animale se sont rendus dans sa ferme. Cela, afin de découvrir les élevages bovins laitiers. Et décortiquer le système d’élevage et le mode de conduite de l’élevage dans les régions arides du sud algérien. Celles arquées par la chaleur intense durant toute l’année. 

Visite guidée dans une ferme de production laitière à Ghardaïa

S’exprimant au micro d’Echorouk, le superviseur de la sortie estudiantine a expliqué que malgré le climat aride des régions du Sud algérien, leur production laitière dépasse celle des fermes situées dans le nord du pays. Il a indiqué qu’Ishaq a réussi le pari d’arrêter les importations et de développer les génisses. Arguant que les génisses nées localement sont dotées d’une meilleure résistance que celles importées de l’étranger.

Par ailleurs, et selon des études, les génisses importées présentent une plus grande sensibilité, notamment aux maladies et à l’alimentation. D’un autre coté, les génisses algériennes, qui d’ailleurs sont très bien prises en charge dans la ferme d’Ishaq, parviennent à fournir une production plus importante que celles importées. C’est là le secret de la réussite du producteur de Ghardaïa.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -