18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
mercredi, 17 avril 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesVisa Schengen : Ce qui attend les algériens en 2020 (Frais/Conditions)

Visa Schengen : Ce qui attend les algériens en 2020 (Frais/Conditions)

Publié le

- Publicité -

Algérie – Dès le mois de février, de nouvelles conditions en vue de l’octroi du Visa Schengen entreront en vigueur; a annoncé le consul général de France à Alger.

En effet, les autorités d’immigration et de délivrance des visas des 26 états constituant l’union européenne, ont annoncé durant la fin d’année 2019 que de nouvelles dispositions seront prises, notamment concernant le code communautaire des visas.

À cet effet, consul général de France à Alger, Marc Sédille s’est exprimé le 19 janvier, indiquant que les nouvelles mesures concernant le code visa Schengen prendront officiellement effet à partir du 2 février 2020; a rapporté le média francophone TSA.

- Publicité -

Il explique en outre, que les frais de l’étude de dossier de Visa seront revus à la hausse, atteignant ainsi les 80 euros, contre 60 euros actuellement, ce qui augmenterait le coût global de la procédure de demande de visa à un maximum de 120 euros; rapporte le média Algérie360.

Baisse de la délivrance des visas

Les consulats de France en Algérie notamment, ceux d’Alger, Oran et Annaba ont enregistré une baisse progressive de 7.5 % depuis 2018, 272.054 visas ont été délivrés au cours de 2019 tandis qu’en 2018, 293.926 visas ont été octroyé.

En parallèle, le nombre de demandes de visa s’est également amoindri relevant une régression de 12 % soit 501.300 en 2019 contre 568.882 en 2018. L’intervenant explique que ce recul est la conséquence de la conjonction interne qu’a connu l’Algérie en 2019; ainsi que les nouvelles règles accréditées par les autorités France-Visas.

- Publicité -

Marc Sédille estime cependant que le taux de refus sera revu à la baisse en 2020. Il explique, dans ce sens, que les demandeurs font davantage d’efforts pour garantir la meilleure qualité possible du dossier.

« Un des motifs les plus fréquents du refus est lié à la difficulté des demandeurs à justifier leur situation en Algérie. La part de l’informel dans l’économie algérienne est incompatible avec les critères Schengen. On prend en considération cette situation. Il vaut mieux pour les demandeurs de nous dire la vérité que de produire de faux documents »; a-t-il recommandé.

Recul de délivrance du visa étudiant

En effet, le consul français indique que 85 % des visas délivrés sont destinés pour l’immigration familiale. Néanmoins, le nombre de “visas pour étudiants” a connu une décote en 2019 soit 5.273 contre 6.346 en 2018, en raison des contraintes rencontrées par les étudiants algériens à financer leurs études en France.

Sédille déclare que l’immigration professionnelle a connu une flambée durant ces trois dernières années. Soit 1.500 visas professionnels attribués en 2019, rappelant l’accord bilatéral sur les jeunes actifs signé en 2015, qui permettrait aux jeunes algériens et français d’acquérir un professionnalisme à l’international.

Les autorités des deux pays travaillent ensemble sur l’entrée en vigueur de cet accord au cours de l’année 2020. « Ça va dans le sens de la mobilité de la jeunesse. C’est un accord très positif »; confère-t-il.

Visa “accessible” pour certaines catégories

Le consul général de France a également indiqué lors de sa dernière rencontre avec les médias, que la France envisage de minimiser les contraintes de demande de visas pour les économistes et institutions culturels qui contribuent aux partenariats français; soit l’obtention d’un rendez-vous en 48 heures pour leurs employés.

Un second public-cible, les citoyens ayant déjà eu un visa au cours des deux dernières années devront bénéficier d’une facilité pour la prise de rendez-vous, entre 10 à 15 jours maximum; un objectif pour 2020. Les conjoints français pourraient profiter du dépôt d’une demande de visas sans prise de rendez-vous nécessaire.

Par conséquent, Marc Sédille ouvre une parenthèse sur la difficulté aux citoyens français à décrocher un visa algérien; selon lui l’Algérie sera l’une des dix destinations des touristes français cette année. À cet égard, il appelle les autorités algériennes à revoir leurs conditions de délivrances de visas aux étrangers, et aux français plus spécialement.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -