Algérie

L’Algérie veut accélérer la récupération de l’argent détourné vers l’étranger

7
Algérie récupération argent étranger
S'abonner :

AlgérieLe ministre de la Justice insiste sur la nécessité d’améliorer rapidement « les outils juridiques pour plus d’efficacité dans la récupération de l’argent public détourné vers l’étranger ».

Intervenant à ce sujet lors de la cérémonie d’installation du nouveau président de la Cour d’Alger, Mokhtar Bouchrit; tenue le 11 août dernier au siège de la Cour d’Alger de Ruisseau; le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati a indiqué la nécessité d’enclencher des dispositifs visant à « améliorer les outils juridiques ». Ceci pour « accélérer la récupération de l’argent public volé et détourné depuis l’Algérie vers l’étranger; d’une manière plus efficace »; a-t-il soutenu.

Poursuivant dans le même contexte, Zeghmati a affirmé que « la lutte contre la corruption dans ses diverses manifestations reste; aujourd’hui plus que jamais, un des objectifs principaux de la justice algérienne »; selon ce qu’a rapporté le média Algérien, Algérie 360, dans son édition du 12 août. Par ailleurs, l’orateur a demandé aux magistrats du pays, « de renforcer et de conjuguer les efforts de tout un chacun, dans l’optique de recouvrer rapidement les fonds détournés vers l’étranger ».

D’autre part, le membre du gouvernement a appelé l’ensemble de ses confrères et consœurs à faire preuve de plus de vigilance; quant aux campagnes de dénigrement incessantes; menées sur les réseaux sociaux contre les institutions de l’État. Et ce dans le but de nuire au pays; a-t-il constaté.

L’Algérie victime de phénomène menaçant la stabilité sociale

C’est en tout cas ce qu’a souligné le gardien des sceaux durant la même rencontre. « Notre pays connaît, depuis quelques mois, un phénomène qui menace la stabilité sociale ». Ce trouble intervient à travers les réseaux sociaux; a-t-il déclaré, précisant que ceci a pour objet de porter atteinte à la dignité des personnes et à la vie privée des citoyens et leur famille. « Voire dans la majorité des cas, aller jusqu’à s’attaquer aux institutions de l’État comme jamais auparavant », a-t-il déploré.

Selon notre source, Zeghmati a rappelé l’article 157 de la Constitution; qui confère à la justice la mission de sauvegarde de la société. Par ailleurs, lors de l’ouverture des travaux de la réunion Gouvernement-Walis tenue le 12 août au Palais des Nations, sous la présidence du chef de l’État; Abdelmadjid Tebboune, a dénoncé un complot contre la stabilité du pays. 

Le président de la République a signalé dans ce sens que « l’Algérie est victime de lobbies d’argent sale »; révélant aussi que « le citoyen est submergé par des rumeurs troublantes visant à créer une tension sociale ». De plus, Tebboune a mis l’accent sur la malhonnêteté de « certains responsables locaux qui montrent de fausses réalisations devant les caméras »; qualifiant leurs actes de comédies cinématographiques. « Il s’agit de sabotages volontaires; dont les auteurs espèrent toujours parvenir à une situation de chaos »; a-t-il exposé.

Article recommandé :  Automobile Algérie : 6 concessionnaires pour ajuster le cahier des charges

Algérie : De grands constructeurs automobiles s’intéressent au marché Algérien

Article précédent

Rentrée scolaire 2021 : Vers l’allègement des cartables des élèves

Article suivant

Lire aussi

7 Commentaires

  1. […] L’Algérie veut accélérer la récupération de l’argent détourné vers l’étranger est apparu en premier sur Dzair […]

  2. Ils ne le récupérons jamais d’abord faites un tracing de cet argent et étudié sous quelle forme juridico-bancaire ou autres…
    Est placé et abrité ces milliards de dollars à l’étranger.
    Ils peuvent rester un siècle le régime ne récupérera Rien car ceux qui décident actuellement ont aussi leurs comptes bancaires remplis à l’étranger.
    Effet d’annonce démagogique pas plus.
    Du vent ok.

  3. Alors comme ça de l’argent dort à l’étranger…
    Je veux ma part du gâteau 🎂 !
    Comme tout corrompu que je suis…

  4. Entre vouloir et pouvoir il y a tout un arsenal de pratiques juridico-financiere . C’est un aveux que cette déclaration , enfin ils reconnaissent officiellement qu’il y a de l’argent placé à l’étranger, détourné par des hommes et des femmes qui étaient collègues et amis de ceux qui sont au gouvernement actuellement.
    A l’époque , des patriotes ont été poussés au silence, par ces quelques membres qui sont au pouvoir actuellement, pour avoir divulgué ce genre de pratiquesi malsaines. Ces patriotes sont actuellement en prison et détenus illégalement pour ces mêmes motifs. Enfin il n’est jamais trop tard pour bien faire et éviter ainsi d’avoir le FMI sur notre dos. Bon courage.

  5. Avant d’aller récupérer l’argent à l’étranger , il faudrait récupérer tous ces milliards qui sont entre les mains des beggars qui sont ici , à l’intérieur . Ils sont même à l’intérieur du système qui brassent des milliards au vu et au su de tous sans qu’ils ne soient inquiétés . On s’est attaqué aux corrompus , mais les corrupteurs courent toujours sans être inquiétés. Un tiers de la masse monétaire Algérienne circule en dehors du circuit bancaire.

  6. Maintenant , avec cette normalisation des relations Émirats /Israël , il faudrait reprendre tous les investisseurs émirats en Algérie et les nationaliser .

  7. Ils parlent toujours de main étrangère et de complot de je ne sais qui !!!? Sérieux !!!?

    Chkoun rah samaa bik yaaaa lakhor

Comments are closed.