Algérie : Vers la production du vaccin russe Spoutnik V

Algérie – Notre pays table sur la campagne de vaccination pour espérer un léger évincer le coronavirus, mais l’arrivée du vaccin russe, Spoutnik V, se fait attendre, ce qui a poussé le gouvernement à étudier d’autres possibilités comme sa fabrication au niveau local. 

En effet, ce lundi 01 février, Kamel Mansouri, le Directeur Général de l’Agence national des produits pharmaceutiques (ANPP) était invité sur le plateau d’une chaîne de la télévision nationale. Le directeur a notamment indiqué qu’il était temps pour l’Algérie de passer du statut d’importateur du vaccin russe Spoutnik V à celui d’exportateur. 

Le DG de l’ANPP a également annoncé qu’une production du vaccin russe allait débuter en Algérie dans les semaines à venir. Chose qui interviendra après que les négociations avec les Russes aient atteint un « stade très avancé ». Cette progression dans les pourparlers permettra le démarrage du processus de production du vaccin Spoutnik V en Algérie ». 

Kamel Mansouri a par ailleurs précisé que la production du vaccin Spoutnik-V sera assurée par la société publique Saidal. Celle-ci travaillera avec plusieurs entreprises privées. Il s’agit d’rganismes spécialisés dans la fabrication de médicaments. 

L’Algérie exportera le vaccin russe après la vaccination des Algériens 

En effet, le DG de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques a précisé le déroulement des priorités. Il a alors assuré que dans un premier temps, l’Algérie « œuvrera à couvrir la demande nationale de ce vaccin ». Par la suite, l’ANPP optera ensuite, continue-t-il, pour son exportation « vers notamment les pays voisins ».

Kamel Mansouri s’est donc penché sur le processus de production. Il a déclaré, dans ce sens, que l’Algérie a « obtenu en peu de temps des résultats positifs ». Telle chose a nettement « réduit la facture d’importation ». Cependant, le patron de l’ANPP a précisé un autre élément. Il a explicité que la priorité était « d’augmenter la part des exportations à l’étranger ».

Pour rappel, les premières doses du vaccin russe Spoutnik V sont arrivées à l’aéroport de Blida. Leur débarquement a eu lieu le 29 janvier dernier. Le ministre de la Communication a également précisé que la campagne de vaccination allait débuter par la même wilaya. Cette dernière est la plus atteinte par le coronavirus, depuis le début de la pandémie. L’Algérie, rappelons-le en conclusion, a par ailleurs reçu un autre vaccin, AstraZeneca en l’occurrence

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes