AccueilÉconomieDigitalAlgérie : Vers la portabilité du numéro (Djezzy, OoredoO et Mobilis)

Algérie : Vers la portabilité du numéro (Djezzy, OoredoO et Mobilis)

Algérie – Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a annoncé l’approbation d’un décret portant sur la portabilité du numéro en changeant d’opérateur (Djezzy, OorodoO et Mobilis).

En effet, le ministre la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Brahim Boumzar en l’occurrence, a annoncé la signature d’un décret exécutif qui permettrait aux citoyens la portabilité de leur numéro de téléphone en changeant d’opérateur mobile (Djezzy, Mobilis et Djezzy) en Algérie, rapporte le quotidien arabophone Ennahar, ce jeudi 15 avril 2021.

Dans le détail, le premier responsable du secteur des télécommunications s’est exprimé via sa page Facebook officielle. Il a indiqué qu’il venait d’approuver un nouveau décret exécutif. Cette décision définirait les conditions et les démarches nécessaires pour la portabilité des numéros de téléphone portable.

En outre, le ministre a précisé que le fait de garder son numéro en changeant d’opérateur téléphonique représente un droit fondamental. Ce dernier est inscrit dans la loi n°04-18. De ce fait, les utilisateurs qui désirent basculer entre les trois opérateurs présents en Algérie. Soit Djezzy, Ooredoo et Mobilis, peuvent désormais le faire tout en gardant leurs numéros.

Le ministre des Télécommunications voudrait booster davantage le réseau internet des trois opérateurs

En effet, du côté de ces trois opérateurs, le ministre ne lâche toutefois pas prise. Le responsable travaille d’arrache-pied dans le but d’améliorer la qualité de service de la connexion internet de Djezzy, Mobilis, ou encore Ooredoo. D’autant plus qu’il s’est entretenu le 31 mars dernier avec les représentants des trois opérateurs.

Pour rappel, cette rencontre a eu pour objectif l’étude des résultats de l’utilisation des bandes du spectre de fréquence. Et ce, par les entreprises de réseaux mobiles après six (06) mois de leur octroi. Suite à cela, le ministre s’est engagé à libérer davantage de fréquences. Cela, dans le but de présenter aux citoyens une connexion internet haut et très haut débit (3G et 4G).

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes