21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
samedi, 15 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Création d'une liste des personnes éligibles aux aides financières

Algérie : Création d’une liste des personnes éligibles aux aides financières

Publié le

- Publicité -

Algérie – Finie l’assistance étatique non ciblée si l’on croit le gouvernement. Celui-ci s’engage dans une vaste opération de mise à jour du fichier national des nécessiteux qui recensera, dans une liste, les personnes réellement éligibles aux aides financières en Algérie. Ne bénéficieront dorénavant des aides de l’État que les nécessiteux, les vrais, et plus question d’assistance aux « faux pauvres ».

Le gouvernement s’est officiellement lancé dans le recomptage en Algérie des personnes éligibles aux aides de l’État. Telle action est enclenchée en révisant le fichier national des nécessiteux. Ce registre devrait être prêt en 2021. Cela pour mettre un terme à la subvention non sélective et orientée vers tous ; car le document n’inclura, l’année prochaine, que les nécessiteux ; qui seront les seuls concernés par le soutien des différents produits subventionnés. C’est ce qu’a effectivement indiqué la ministre de la Solidarité, Kaoutar Krikou.

La responsable a prononcé ses propos lors de la dernière réunion gouvernement-walis ; qui vient de conclure ses travaux au Palais des Nations à Alger. À l’issue de cette réunion tenue la semaine dernière ; on a décidé de revoir la liste des personnes bénéficiant des subventions ; et d’exclure formellement celles qui ne sont pas éligibles. Le ministère de la Solidarité a été mandaté pour revoir le fichier national des nécessiteux. Le but étant que cette base de données ne comprenne que les pauvres ; enregistrant leurs noms, adresses et revenus.

- Publicité -

Il y a lieu également d’autres mesures pour réduire les dépenses liées à la politique de subvention. Parmi lesdites mesures figure celle relative à la consommation de l’énergie en Algérie. Il s’agit de l’obligation pour les ministres ; les walis, les chefs de daïras, les élus locaux ; et les fonctionnaires des institutions publiques d’utiliser des véhicules roulant au GPL. Au lieu de voitures à essence et diesel subventionnées par l’État.

La subvention du carburant ne touchera plus tout le monde : Les personnes « à l’aise » financièrement devront mettre la main à la poche

Le Premier ministre Abdelaziz Djerad a donc ordonné aux ministres, aux walis, aux chefs de daïras ; et aux maires de faire usage du carburant GPL (Sirghaz). Celui-ci servira d’alternative aux véhicules à essence et diesel. Il permettra en effet de diminuer le coût de la subvention ; et ainsi soulager le Trésor Public à ce niveau-là. Plus loin que ça, la subvention du carburant ne concernera plus tout le monde. Elle ne s’étalera que sur ceux qui ne sont véritablement pas en mesure de payer sa valeur réelle

Par ailleurs et à partir d’aujourd’hui, les walis de la République entreprendront des visites sur le terrain ; dans leurs wilayas respectives. Principalement au niveau des marchés, et des mosquées. Mais aussi des plages ; et divers lieux publics. C’est pour inspecter la levée progressive des mesures de confinement ; et élaborer des rapports quotidiens. Ces document seront ensuite transférés à la Présidence et au Premier ministère.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -