Algérie : vers la baisse du prix de la banane pour cette raison

Algérie – Le prix de la banane qui avait atteint les 500 DA ces derniers jours va baisser. Dzair Daily vous donne, ce samedi 12 mars 2022, la raison de cette baisse des prix à venir.

La banane, un fruit dont le tarif est devenu inabordable depuis quelques jours pour de nombreux ménages en Algérie. En effet, depuis quelques jours, le prix de la banane en Algérie a atteint les 470 DA le kg, voire plus. Une hausse spectaculaire qui s’explique par le manque d’approvisionnement. Ces prix vont être revus à la baisse suite à la décision des autorités sur l’importation de ce fruit tropical.

Effectivement, c’est ce que l’on apprend d’un certain Hamid Benzaoui avec qui s’est entrenu Echorouk et que le quotidien arabophone identifie comme étant le représentant de la Commission nationale du Commerce extérieur. L’intervenant a révélé, hier vendredi, que le ministère du Commerce a donné le feu vert pour l’importation de la banane. Le prix de ce fruit devrait donc baisser et revenir à son niveau habituel entre 200 et 250 DA.

Les nouveaux tarifs de ce fruit exotique le rendent hors de portée. C’est pourquoi l’importation s’avère être la meilleure alternative, selon le même responsable. En effet, après une flambée qui avait touché divers produits alimentaires, vient le tour de la banane dont le prix est tout simplement inaccessible.

Les prix des fruits et légumes poursuivent leur envol

Il y a quelques semaines donc, les prix de la banane ont sensiblement augmenté, ce qui a provoqué la colère des consommateurs. Pour rappel, ces derniers ont appelé au boycott. C’était avant que le ministère du Commerce intervienne. Cela pour lever les restrictions sur les importations de ce fruit tant apprécié en Algérie.

Rappelons d’ailleurs que ce n’est pas le seul aliment dont le prix a flambé. Il suffit de faire un tour dans les marchés de la capitale pour se rendre compte qu’une hausse vertigineuse a touché beaucoup de produits durant les jours précédents. La note à payer pèse de plus en plus sur le portefeuille du consommateur. Les produits les plus basiques sont touchés.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes