AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : Vers l’accélération de la transformation des voitures gaz au gasoil

Algérie : Vers l’accélération de la transformation des voitures gaz au gasoil

Automobile – Le président de l’ARH, Rachid Nadil, qui a évoqué l’optimisation du transfert des voitures gaz au gasoil le 9 mai 2021, a révélé que la consommation en Algérie du carburant Sirghaz avait atteint 1,02 million de tonnes en 2020.

Il indique en effet, lors d’une interview, que la consommation du carburant Sirghaz avait augmenté d’environ 18 % et donc a frôlé le 1,02 million de tonnes en 2020, par rapport à l’année précédente (2019). Il appelle, à cet effet, à étendre plus rapidement la transformation en Algérie des voitures gaz au gasoil. Celui-ci a l’avantage d’être écologique. En plus d’être le moins cher pour les voitures diesel.

Le site Sayarat Live relate l’information. Le président de l’ARH a dévoilé l’origine de l’augmentation de la consommation de ce gaz à pétrole liquéfié. La hausse résulte, selon lui des efforts consentis par différents opérateurs. Un travail acharné depuis plusieurs années pour promouvoir ce carburant. Celui-ci est un produit respectueux de l’environnement. Il est proposé aux consommateurs à un prix assez attractif. 

La même source précise autre chose ensuite. Rachid Nadil rappelle alors que ce carburant est exclusivement conçu pour les véhicules à essence. Cependant, il peut s’étendre et inclure les voitures de type diesel. Cela est capable de se produire en fournissant des kits de conversion. Des techniciens se chargeront de leur montage. 

Système diesel-GPL : Testé et approuvé

Selon la même source, les kits de conversion de gaz de pétrole liquéfié pour voiture diesel fonctionne sous la bicarburation hybride (Diesel-GPL). Ils ont déjà été testés sur les véhicules légers ainsi que les poids lourds. Finalement, ils ont donné des résultats satisfaisants. 

Selon le responsable de l’ARH, un projet d’étude de la possibilité de créer une usine de fabrication de ce type d’équipement en Algérie a été lancé. D’après lui, la matérialisation de ce projet va permettre au pays de réduire sa consommation du diesel de 30 %. 

Pour rappel, cette dernière a atteint 10 millions de tonnes par an. Au sein de cette quantité, 8,5 millions sont produits localement par les raffineries de Sonatrach. Le 1.5 million restant est importé.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes