AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : verdict prononcé contre les vendeurs de la viande d’âne à...

Algérie : verdict prononcé contre les vendeurs de la viande d’âne à Oran

Algérie – Le Tribunal d’Es Sénia a rendu son verdict dans l’affaire du groupe de vendeurs de viande d’âne à Oran. Dzair Daily vous donne davantage de détails dans la suite de cet article du vendredi 28 octobre 2022.

En effet, le tribunal d’Es Sénia a rendu son verdict dans l’affaire du groupe de vendeurs de viande d’âne en Algérie. Après avoir été présenté devant le juge en comparution immédiate, le groupe a été condamné à 4 ans de prison et 100.000 dinars d’amende. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone El Khabar.

Par ailleurs, les autres bouchers mis en cause pour les mêmes faits et ayant fui la justice ont également été condamnés. Les sanctions de ces fugitifs sont de 5 ans de prison, assortis d’amendes de 100.000 dinars. Le même tribunal a également interdit aux mis en cause d’exercer le métier de boucher pendant 5 ans. 

Dans un contexte similaire, le gouvernement algérien a engagé une lutte sans merci contre les spéculateurs de denrées alimentaires. Et ce, afin de mettre fin à ces pratiques qui nuisent au pouvoir d’achat des citoyens et déstabilisent la paix sociale. Cela, en provoquant des pénuries et des flambées des prix des produits.

Algérie : les spéculateurs dans le collimateur du gouvernement

Ainsi, les personnes impliquées dans toute affaire de spéculation encourent des peines allant de 10 à 12 ans de prison. Le ministre de la Justice, Abderrachi Tabbi a d’ailleurs indiqué que ces crimes relèvent désormais du département de lutte contre le terrorisme et le crime organisé.

C’est dane ce cadre que le tribunal de Cherraga a condamné une personne inculpée de spéculation. La condamnation comprend aussi sa radiation du registre de commerce. Et afin d’en faire un exemple, un extrait de son jugement sera publié dans tous les quotidiens nationaux.

Par ailleurs, le procureur du tribunal de Koléa a indiqué avoir traité une affaire similaire. Un autre accusé a été condamné à une peine de 1 ans de prison. En plus d’une amende de 20.000 dinars.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes