AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : les véhicules de TPM doivent avoir ce document

Algérie : les véhicules de TPM doivent avoir ce document

Algérie – Selon le Centre d’Information et de Coordination Routière, les véhicules de TPM doivent tous avoir un document spécial pour pouvoir exercer leur activité. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Le Centre d’Information et de Coordination Routière a donné des instructions aux propriétaires de véhicules TPM en Algérie, en ce qui concerne la possession d’un document très important. En effet, cela leur permet d’exercer leur activité dans un cadre conforme à la loi. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 1 décembre 2022.

Selon ce que rapporte le quotidien Ennahar, cette décision concerne tous les véhicules de transport de marchandise. Y compris ceux dont le poids brut avec charge utile est inférieur à 5 tonnes. Dans le détail, les services responsables ont annoncé, via un communiqué, que chaque transporteur est dans l’obligation de posséder une autorisation de circulation. 

Conformément au décret exécutif n°17-331 du 15 novembre 2017. Pour rappel, celui-ci modifie le décret exécutif n° 04-415 du 20 décembre 2004 qui précise les conditions de délivrance des autorisations pour l’exercice des activités de transport de personnes. Ainsi que les marchandises par la route.  

Le même communiqué a également donné quelques exemples. Notamment, Renault Master, Hyundai, H100, Peugeot Partner, camion Jack et Hilux.

Voici les décisions du gouvernement quant aux accidents de la route 

Face aux accidents de la route répétitifs, le gouvernement algérien a décidé de prendre un ensemble de mesures pour lutter contre ce phénomène. En effet, le nombre des accidents reflète une réalité effrayante. Soit 16.000 accidents au cours des huit premiers mois de l’année 2022, affirme le Premier ministre. 

De ce fait, les autorités responsables envisagent d’appliquer des peines lourdes sur les personnes qui enfreignent au code de la route. Notamment, des peines de prison et des amendes. Ou encore la saisie du véhicule qui est à l’origine de l’accident.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes