Algérie : Vague inquiétante de « Harraga » depuis début 2020

Algérie – Depuis le début de l’année en cours, des centaines de tentatives d’immigration illicite (Harraga) ont été interceptées au large des côtes méditerranéennes.

Le phénomène alarmant des « harraga » reprend de plus belle depuis le début de l’année 2020. De nombreuses tentatives d’immigration clandestine ont été mises en échec depuis le 1er janvier de l’année en cours; au large des côtes algériennes avec pas moins de 300 candidats à l’immigration illicite qui ont été interpellés à bord d’embarcations de fortune par les garde-côtes algériens.

De l’autre côté de la méditerranée, le constat est d’autant plus inquiétant. La presse italienne a fait état hier vendredi 17 janvier; d’une intensification de l’arrivé de petites embarcations depuis une semaine sur les côtes maritimes des provinces du Sud de la Sardaigne, en Italie.

« Plusieurs centaines de candidats » à l’immigration clandestine

En effet, le site d’informations ALG24 qui cite des sources médiatiques italiennes précise que 134 ressortissants algériens; dont une femme ainsi qu’un homme activement recherché par la justice ont débarqué sur les côtes de l’île de Sardaigne en l’espace d’une semaine; à savoir entre le vendredi 10 et le vendredi 17 janvier.

Il est à rappeler que le phénomène troublant des « harraga » a connu un pic vers la fin de l’année 2019 avec 231 candidats qui avaient été interceptés par la Guardia Civil espagnole; alors qu’ils tentaient de rejoindre Alicante et les Îles Baléares.

Durant la même semaine, 11 tentatives d’immigration clandestine avaient été avortées. Ainsi, 127 candidats à l’immigration clandestine dont des femmes et des mineurs; avaient été arrêtés par les autorités algériennes au large des côtes de Mostaganem à bord de bateaux pneumatiques en partance pour Murcie et Almeria.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes