Algérie : vers la transformation de mémoires de fin d’études en projets dans la vie active

Algérie – Le secteur de l’Enseignement supérieur prévoit la transformation de mémoires de fin d’études en projets dans la vie active. Dzair Daily vous livre tous les détails, ci-dessous. Restez branchés ! 

Désormais, l’Algérie prévoit la transformation de mémoires de fin d’études en projets dans la vie active. Il s’agit de ce qu’a révélé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari. Tout en précisant que son secteur mettra la main à la pâte pour effectuer cette nouvelle approche.

D’après le média El Bilad, ce projet sera mis en place en coordination avec le ministère de l’Économie, de la connaissance, des Start-ups et des Micro-entreprises. Dans une déclaration à la radio, Baddari a révélé la conclusion d’un accord avec le ministère des Start-ups en faveur des diplômés. Ce qui leur permet la création de leur propre start-up.

Ainsi, au lieu que l’étudiant se penche vers la quête de l’emploi, il devient créateur d’emploi. Ce qui lui permet d’être un élément majeur dans le développement de l’économie. En outre, Baddari a assuré que toutes les spécialités auront une place dans l’activation des diverses formations dans le domaine des métiers d’avenir. L’orientation des diplômés vers les start-ups prendra effet cette année.

Kamel Baddari accorde le coup d’envoi de l’année universitaire 

Il est à noter que l’objectif premier du ministre est de faire de l’université une locomotive de développement, d’amélioration du niveau de vie du citoyen algérien. Par ailleurs, le secteur de l’Enseignement supérieur a enregistré 1.700.000 étudiants et étudiantes au cours de la nouvelle année universitaire.

Et ce, à travers les divers établissements universitaires du pays, dont 333.000 nouveaux étudiants ayant obtenu le baccalauréat. C’est ce qu’a fait savoir El Bilad. Quant aux structures universitaires, le secteur a bénéficié de la réception de 45.000 nouvelles places pédagogiques à travers le pays. En sus, pour cette rentrée universitaire, diverses résidences universitaires ont reçu 20.000 lits.

Mais ce n’est pas tout ! Dans ce même sillage, le secteur connaîtra l’ouverture de 2.100 nouveaux postes d’enseignement. En effet, l’ouverture de ces postes intervient dans le cadre du renforcement de l’encadrement pédagogique des établissements de l’Enseignement supérieur. Selon ledit média, cela permet d’atteindre 65.000 enseignants de différents grades, dont 47 % des professeurs qui ont un grade supérieur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes