AccueilGuide VoyagesAlgérie : des touristes étrangers ébahis par la beauté de Béjaïa

Algérie : des touristes étrangers ébahis par la beauté de Béjaïa

Algérie – Des touristes étrangers se retrouvent fascinés devant la beauté des lieux et des paysages de la ville de Bejaia. Retrouvez plus de détails à ce sujet, dans la suite de cette édition du 30 septembre 2022. Dzair Daily vous en dit tout ! 

En effet, des touristes de différentes nationalités, dont la grande majorité sont des Américains, se retrouvent à l’heure actuelle à Béjaïa, l’une des plus belles et magnifiques villes côtières de l’Algérie. Dans une sortie touristique guidée, ces derniers se sont retrouvés à « Seddouk », un petit village au fin fond de la Kabylie. 

La susdite commune algérienne se situe dans la vallée de la soummam dans la wilaya de Béjaïa, formant ainsi l’une des régions de la Kabylie. Cette sortie organisée par l’Office de tourisme de ladite wilaya, leur a permis de découvrir l’un des plus anciens mausolée. Celui de « Cheikh El Haddad », l’un des plus populaires œuvres d’art de l’Antiquité.

Rappelons que le navire « The World » qui comprenait environ 140 ressortissants étrangers a accosté à El Bahia. Tous curieux de découvrir ce pays exotique à leurs yeux. En longeant la côte vers l’est, ces étrangers ont pu visiter plusieurs villes, à travers lesquelles ils ont pu découvrir différentes cultures. Notamment de magnifiques paysages et de succulents plats. 

Arrivés à Béjaïa, une soixantaine de touristes s’est dirigée vers le village typiquement Kabyle, Seddouk Oufella. Où d’ailleurs ils semblent émerveillés et ébahis par la beauté des anciennes maisons kabyles. Notamment la maison, là où avait grandi le chef religieux « Cheikh El Haddad ». C’est ce que nous avons appris du petit reportage diffusé sur la chaîne de télévision, Ennahar. 

Des touristes étrangers émerveillés par la demeure de Cheikh El Haddad

Effectivement, nous avons pu constater à travers l’enregistrement qu’on vous met plus bas, à quel point des touristes américains se sont amusés à visiter le petit village situé dans la haute montagne de Kabylie. Ces derniers sont également surpris combien notre communauté s’accroche bec et ongles à ses traditions et à ses racines.  

L’une des touristes témoigne même qu’elle a escaladé au sommet du Cap Carbon et qu’elle a beaucoup apprécié la vue. « Il faut dire que cet endroit est vraiment sympa aussi et assez spécial », a-t-elle souligné par rapport au susdit village. Elle a notamment révélé qu’il est difficile de visiter l’Algérie, en raison de la difficulté d’obtention de visa.

D’après le guide, l’important n’est pas de se rendre dans des endroits luxueux, mais le plaisir se trouve dans les endroits modestes et rustiques. Grandir dans un village en plein milieu de nulle part et songer à se libérer du colonialisme, c’est là que réside le génie du Cheikh. 

Il faut savoir que Muhand Amezyan Aheddad, dit « Cheikh El Haddad », né en 1790 à Seddouk et mort le 29 avril 1873 à la prison de Constantine. Il est l’un des leaders de l’insurrection de 1871, la plus importante survenue au XIXe siècle en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes