21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
lundi, 17 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Toufik Zaïbet affirme avoir prédit le Coronavirus en 2016

Algérie : Toufik Zaïbet affirme avoir prédit le Coronavirus en 2016

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le prétendu chercheur affirme avoir prédit le nouveau Coronavirus Covid-19, en se basant sur des données scientifiques et expérimentales, lesquelles ont indiqué la fragilité du corps humain, le rendant sujet à l’incapacité d’affronter avec efficacité les diverses menaces, de futurs micro-organismes pathogènes.

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, qu’on dit remonter à 2016, met en scène l’inventeur du controversé RHB, « remède miracle » du Diabète, Toufik Zaïbet, en train d’annoncer qu’une calamité allait s’abattre en 2020 sur le monde, l’Europe en premier, qui serait prise d’assaut par des microbes extrêmement dangereux et capables de réduire à néant des millions de vies humaines par leur caractère potentiellement mortel.

En réponse à la question du quotidien arabophone Echorouk, sur les éléments l’ayant motivé à l’époque, il y a aujourd’hui quatre ans, pour tenir de tels propos sur l’avenir, le chercheur autoproclamé a assuré qu’il ne s’agissait nullement de vaines spéculations, mais d’une prédiction rigoureusement scientifique résultante d’un travail expérimental de laboratoire, accompli en collaboration avec des chercheurs allemands à l’image, selon lui d’un certain Kraft Brown et d’une chercheuse, qu’il a décrite comme étant la responsable de l’Université de Bonn en Allemagne. 

- Publicité -

Les fameuses recherches qu’on vient d’évoquer, ont donc conclu que le corps humain, européen en particulier, ne sera plus en mesure de résister aux attaques virales à cause de la paralysie de son système immunitaire, due à un usage d’antibiotiques abusif et exagéré, affirme Zaibet.

L’autoprocalmé chercheur étaye sa thèse en soulignant l’apparition dans le passé de virus beaucoup plus dangereux que le nouveau Coronavirus, Covid-19, et qui n’ont pas pu faire autant de victimes que lui continue de faire actuellement, car ils sont intervenus à des époques antérieures aux antibiotiques. 

Toufik Zaïbet ne lâche pas le RHB

Rappelons que l’année 2016 a été marquée par la polémique qu’a suscité la commercialisation, annulée et interdite peu après, du RHB Rahmet Rabi, présenté par son auteur, qui a déclaré au quotidien arabophone El Khabar que l’obtention d’un Doctorat n’est pas nécessaire pour être inventeur, comme complément alimentaire doté de la capacité d’agir sur les problèmes de santé relatifs au Diabète. Notons juste le paradoxe qui frappe une telle présentation. En effet, un complément alimentaire n’est jamais censé contenir un principe actif, en vue d’une action à visée thérapeutique.

- Publicité -

2018, de nombreux médias algériens ont signalé le retour du RHB sur le marché algérien, avec un autre nom de marque “Afiyet Şifa” pour ne pas le nommer, en parfait anonymat à travers sa commercialisation en ligne. Le principe actif non défini et dépourvu de la moindre existence chimique, à savoir le « Sopeb », ne figurait plus sur la liste des composants incluse dans la notice du produit. 

A présent, et dans l’entretien qu’il a récemment accordé au média susmentionné, Zaïbet persiste à croire en les vertus de son produit et loue Dieu pour les bienfaits et les résultats extraordinaires qu’il donne en dehors des frontières algériennes, en précisant qu’il est vendu dans toutes les pharmacies turques et est enregistré dans de grands pays arabes et européens, comme la Pologne, et l’Angleterre où il affiche un taux de popularité élevé.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -