Algérie Télécom annonce des réductions de ses tarifs

Digital – L’entreprise nationale Algérie Télécom vient d’appliquer des réductions sur ses tarifs. Découvrez dans cette édition du 5 septembre 2022 davantage de détails à ce sujet.

En effet, les souscripteurs aux abonnements Idoom Fibre seront ravis. Algérie Télécom vient d’annoncer des réductions de ses tarifs de plus de 50% sur les prix des abonnements. C’est par le biais d’un communiqué publié sur sa page Facebook officielle que l’entreprise a rendu publique cette nouvelle mesure. L’offre touchera les clients abonnés aux services Idoom Fibre.

Dans le détail, Algérie Télécom a indiqué dans son communiqué qu’à partir du 6 septembre, une nouvelle offre attend les clients. Celle-ci consiste en une remise de plus de 50% sur le prix de l’abonnement Idoom Fibre. Ainsi, au lieu de débourser 4.500 dinars algériens, les clients ne paieront que 1.999 dinars pour obtenir un modem fibre optique.

Par ailleurs, les frais de connexion sont compris dans ce nouveau tarif. Il faut savoir que cette offre est valable lors de la première souscription au service Idoom Fibre. L’offre est également valable pour les clients déjà abonnés au service Idoom ADSL, et qui souhaitent passer sur le service fibre. Les souscripteurs doivent cependant choisir un flux Idoom Fibre égal ou supérieur à 15 mégaoctets dans les deux cas.

Algérie Télécom lance un panel de nouveaux produits

Toujours dans l’optique d’offrir un meilleur service à ses clients, de moderniser et diversifier ses offres, Algérie Télécom a récemment conclu un partenariat avec le géant de la sécurité informatique Kaspersky. Le but de cette collaboration est de mettre à disposition des citoyens plusieurs outils de sécurité et de protection lors de l’utilisation de leurs appareils numériques.

Une large gamme de produits du géant russe de la sécurité est désormais disponible. À l’instar d’une solution de contrôle parental. Cette option permet aux parents d’accompagner leurs enfants dans l’usage de l’internet. En les empêchant notamment d’avoir accès à certains sites jugés dangereux. Et en plafonnant le nombre d’heures passées sur internet.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes