AccueilÉconomieAlgérie : Tebboune table sur 15 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures

Algérie : Tebboune table sur 15 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures

Algérie – Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a dévoilé l’ambition de son gouvernement en matière d’exportation hors hydrocarbures. Dzair Daily révèle pour vous ses propos dans la suite de cette nouvelle édition. 

En effet, les hydrocarbures constituent la source principale de devises pour notre pays dont l’économie est majoritairement dépendante de l’export du pétrole et du gaz naturel. Cependant, le président de l’Algérie, Abdelmadjid Tebboune, semble déterminé à réduire la dépendance aux hydrocarbures. Dzair Daily expose pour vous plus de détails à cet égard dans cette édition du jeudi 15 décembre 2022.

Effectivement, le chef d’État n’a pas dissimulé son intention de se dissocier progressivement du modèle rentier. Cela, lors d’une intervention accordée à la presse en marge de l’inauguration de la trentième Foire de la production algérienne (FPA 2022). Dans son discours, il a déclaré que l’Algérie œuvre à augmenter le volume des exportations hors hydrocarbures. Cela pour atteindre les quinze (15) milliards de dollars.

Algérie : vers la diversification de l’économie nationale

Par ailleurs, le premier responsable en Algérie s’est dit convaincu quant à la capacité des opérateurs Dz à réaliser cet objectif. Il s’agit, en effet, de ce que rapporte le média généraliste, El Hayat TV. Abdelmadjid Tebboune tend, alors, à diversifier l’économie nationale qui dépend majoritairement des revenus pétroliers et gaziers.

Aux yeux de Aboubaker Slami, un expert économie, ce chiffre est réalisable. En ce sens, le locuteur a souligné la nécessité d’adopter une nouvelle stratégie pour imprimer une nouvelle dynamique de la sphère économique. Dans ce sillage, il a insisté sur l’importance d’accorder une attention singulière au secteur touristique. Et ce, afin de diversifier les sources de revenus du pays.

Aboubakr Slami a appelé aussi à l’exploitation des ressources existantes. Notamment dans le domaine de l’industrie alimentaire et les petites et moyennes industries (PMI) qui peuvent augmenter considérablement les recettes budgétaires de notre pays. C’est selon les déclarations du même spécialiste faites au média arabophone susvisé.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici