24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
lundi, 22 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieGuerre d'Algérie : Tebboune « recadre » Erdogan suite à ses déclarations

Guerre d’Algérie : Tebboune « recadre » Erdogan suite à ses déclarations

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président Tebboune a exprimé sa « surprise » face aux déclarations indiscrètes de Erdogan sur la question mémorielle de la guerre d’Algérie.

Dans un communiqué rendu public ce samedi 1er février, la Présidence de la République a exprimé sa « surprise » face à « une déclaration du président turc Recep Tayyip Erdogan » à la presse turque; rapporte le quotidien arabophone El Bilad.

En effet, cette réaction intervient suite à l’information révélée le 29 janvier dernier par le quotidien pro-gouvernemental turc Daily Sabah; qui a expliqué que Abdelmadjid Tebboune a dit à Erdogan que « la France a massacré plus de 5 millions d’Algériens en 130 ans ».

- Publicité -

Ce à quoi le chef d’Etat turc avait rétorqué : « Si vous m’envoyez des documents à ce sujet [Crimes de guerre de la France en Algérie, ndlr], nous serons très heureux. Je savais que des millions de personnes [d’algériens] ont été tuées; mais je n’imaginais jamais un tel chiffre »; avait rapporté le média turc.

Tebboune « recadre » Erdogan

Le communiqué de la présidence algérienne estime que cette conversation, censée rester privée entre les deux chefs d’Etats, a été « sortie de son contexte », précisant que « les questions complexes liées à la mémoire nationale ont un caractère sacré et spécial pour le peuple algérien, qui reste très sensible à ces questions ».

Le communiqué estime par ailleurs que les récentes déclarations du président Recep Tayyip Erdogan n’aident aucunement « les efforts déployés par l’Algérie et la France pour résoudre les problèmes de mémoire », qui restent avant tout des affaires qui concernent exclusivement les deux pays.

- Publicité -

Pour rappel, Erdogan avait proposé à Tebboune de lui « envoyer les dossiers relatifs aux crimes de guerre coloniaux commis par la France en Algérie ». Une déclaration qui intervient au moment où les tensions sont au plus haut entre la Turquie et la France, notamment au sujet de la Libye; comme si Erdogan cherchait à impliquer l’Algérie dans son conflit avec Macron.

https://www.facebook.com/eptv.dz/photos/a.1546722282032547/2883985134972915/?type=3&theater

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -