Algérie : Tebboune instruit d’ouvrir le club des pins aux Algériens

Algérie – Abdelmadjid Tebboune ordonne l’ouverture de la résidence d’État, Club des Pins à tous les Algériens, dans une instruction datant du 15 août dernier

En effet, vers l’ouverture de résidence d’État du Sahel – Club des Pins aux citoyens Algériens sous les instructions du président de la république, Abdelmadjid Tebboune, rapporte le média arabophone Ennahar, ce vendredi 21 août dans une publication sur sa page Facebook.

Selon la même source, cette décision émise par le président de la République le 15 août dernier, ordonne d’octroyer l’accès à tous les Algériens sans aucune condition. Pour rappel, la résidence d’État du Sahel – Club des Pins était accessible jusqu’à présent uniquement aux personnes ayant un laissez-passer. 

https://www.facebook.com/EnnaharTv/posts/4284589678235418?__tn__=-R

Un politologue a lancé une pétition pour ouvrir les plages, Club des pins et Moretti 

En effet, le politologue Mohamed Hennad a lancé via le web une pétition, sous forme bilingue (arabe et français). L’objet du texte revendicatif soumis à la signature en ligne des citoyens algériens porte sur les plages, Club des pins et Moretti, fermées au public en Algérie, depuis l’époque de la décennie noire. Le quotidien national, El Watan, a repéré le document aujourd’hui.

Dimanche dernier, 9 du mois d’août courant, est parue la pétition réclamant l’autorisation des Algériens ; à accéder de nouveau aux deux stations balnéaires ; situées dans la banlieue oust de la capitale. Plus précisément, au niveau de la commune de Staoueli. L’auteur de la pétition, Pr Hennad, a rédigé ces lignes : « Les autorités algériennes ont annoncé la réouverture des plages ; à compter de samedi prochain. C’est une très bonne nouvelle pour une population qui suffoque ; et qui risque de perdre son équilibre psychologique ».

Le même rédacteur poursuit donc : « Cependant, est-il possible pour la jeunesse de la capitale ; et de ses environs de se sentir intéressée par cette annonce ; si les plages de Club des Pins et de Moretti continuent de leur être interdites ? ». Par la suite, il stipule que « nous, les signataires de cette pétition, demandons instamment aux autorités algériennes ; de rouvrir lesdites plages au grand public ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes