AlgérieÉconomieNation

Algérie : Tebboune s’attaque aux importations et à la surfacturation

0
Algérie importation Tebboune
S'abonner :

Algérie – Le président Tebboune a vivement critiqué le « recours systématique » à l’importation, estimant que cette dernière est prise en otage par des « lobbies de surfacturateurs ».

En effet, lors de son allocution dans le cadre de l’ouverture des travaux de la réunion gouvernement-Walis au Palais des nations à Alger, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a révélé que la surfacturation des importations est un fléau qui pèse sur le volet économique du pays.

« Nous savons importer mais nous ne savons pas vendre », a considéré Tebboune lors de son allocution au Palais des Nations, estimant à cet effet, que toute forme d’importation participe à l’affaiblissement et à la destruction de la production locale.

Dans ce contexte, Tebboune a exprimé sa volonté d’interdire l’importation de toutes les matières premières produites localement. « Cette situation est maintenue par des lobbies qui essayent de faire pression pour garder les importations et pratiquer de la surfacturation », a-t-il souligné, évaluant le volume de la surfacturation à la moitié des exportations algériennes annuelles de pétrole.

Les importations des SKD/CKD ont vidé les caisses de l’État

Concernant l’importation des collections CKD et SKD, le président de la république a tenu à rappeler la décision exceptionnelle du gouvernement annoncé le 12 février dernier. Cette dernière consistait, pour rappel, à autoriser exceptionnellement le dédouanement des derniers kits SKD/CKD en suspens aux niveaux des zones douanières portuaires. 

Tebboune a attesté que cette décision est venue soutenir la situation de chômage qui risquait d’atteindre les employés des entreprises qui importaient ces kits.

Pour rappel, le ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham a annoncé, lors d’une récente déclaration, sa décision de geler les exonérations douanières et les avantages fiscaux accordés aux usines de montage automobile, estimant qu’en dépit des privilèges fiscaux accordés aux usines de montage automobile, ce secteur n’a pas répondu aux besoins du marché local.

Algérie : Ali Haddad perd l’USMA, Serport rachète le club de foot

Article précédent

Algérie : Nouveau record pour la consommation énergétique des algériens

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.